Chinon : un gendarme tue un homme qui le menaçait avec une arme factice

Dans la nuit de vendredi à samedi, un gendarme a tué un homme qui le menaçait avec une arme, à Chinon (Indre-et-Loire). L’arme était factice.

gendarme-gendarmerie-militaires-forces-ordre-plainte-fotoliaL’homme a sorti une arme factice à Chinon, dans la nuit de vendredi à samedi. Il a été tué par balle par l’un des gendarmes menacés. (©Fotolia)

Le drame s’est déroulé dans la nuit de vendredi à samedi. Un gendarme de Chinon (Indre-et-Loire) a tué un homme par balle, alors que ce dernier le menaçait, avec une arme factice.

« Les gendarmes ont été appelés sur un tapage nocturne, ils ont été confrontés à un individu excité et a priori alcoolisé. L’un des deux gendarmes essaye de le calmer, de dialoguer. L’individu a une main dans le dos et s’avance vers les gendarmes et sort un pistolet », a déclaré Jean-Luc Beck, procureur de Tours, à l’AFP, comme le rapporte Ouest-France.

Touché au ventre

Devant cette menace, l’un des gendarmes a tiré à deux reprises. L’une des balles a touché l’homme au ventre. Sauf que l’arme de la victime était factice, « mais de bonne facture », selon le procureur.

Connu des services de police et de la justice, la victime comptait une dizaine de condamnations à son casier judiciaire. Les gendarmes étaient déjà intervenus sur place il y a quelques semaines.

Le gendarme auteur du tir mortel a été placé en garde à vue. L’inspection générale de la gendarmerie a été saisie. « Pour le moment il n’y a pas d’éléments pour dire qu’il n’était pas en légitime défense », a précisé le procureur.

Source : Actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.