Châtillon-en-Vendelais. La gendarmerie a fermé ses portes

Les gendarmes de la brigade de Châtillon-en-Vendelais ont rejoint Vitré 
ou Argentré-du-Plessis.

Les gendarmes de la brigade de Châtillon-en-Vendelais ont rejoint Vitré ou Argentré-du-Plessis. | Ouest-France

C’est effectif depuis le 1er septembre. La brigade de gendarmerie de Châtillon-en-Vendelais a fermé ses portes.

Pourquoi cette décision ? Le chef d’escadron Emmanuel Gabillet, commandant la compagnie de Vitré, explique : « Précisons d’abord qu’il n’y a aucune perte d’effectif. La décision a été prise au niveau du ministère de l’Intérieur, sur proposition du groupement de gendarmerie (N.D.L.R : arrêté du ministère de l’Intérieur en date du 31 juillet 2015). C’est le résultat d’un processus ayant pour but de rationaliser les moyens en renforçant la capacité d’action des unités. »

La brigade de Châtillon-en-Vendelais se composait de sept gendarmes. Cinq d’entre eux rejoignent Vitré, deux autres Argentré-du-Plessis.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.