Chassé-croisé à la gendarmerie

Les deux nouvelles arrivées à la brigade.

Les deux nouvelles arrivées à la brigade.
LAMBERT Christian

Cet été, la brigade de gendarmerie de Lencloître a vécu d’importants changements. Elle a quitté la communauté de brigades, formée avec Saint-Gervais-les-Trois-Clochers, pour être rattachée à celle de Naintré.

Elle a connu ensuite un véritable chassé-croisé de personnels avec quatre départs: l’adjudant-chef Muschoot à Saint-Jean-de-Sauves depuis le 1 juillet, l’adjudant Guignard au PSPG de Civaux depuis le 1 août, le maréchal-des-logis-chef Stéphane Giraud pour le PSIG de Châtellerault depuis le 1 septembre, après 24 ans passés à Lencloître, et le brigadier-chef Jonathan Boguet pour l’école de sous-officiers de Chaumont.
Actuellement, ces quatre départs sont compensés par trois arrivées: l’adjudant Christophe Romero, logé à la brigade de Naintré, l’élève gendarme Maryam Saleman, venant de l’école de Chaumont et la gendarme adjoint volontaire Laurine Rivret, venant de l’école de gendarmerie de Tulle.
Arrivée le 20 juillet, la gendarme Maryam Saleman a été pendant cinq ans gendarme volontaire dans les transports aériens à Toulouse Blagnac puis à Paris Orly. Célibataire sans enfant âgée de 34 ans, c’est une sportive pratiquant la course à pied et le handball.
Célibataire originaire de la Marne, la gendarme Laurine Rivret est arrivée seulement depuis une semaine. Avec deux oncles dans l’armée, elle a toujours eu un penchant pour les activités militaires. Son loisir préféré est la chasse.
Actuellement, la brigade de Lencloître, commandée par le major Christophe Ravion, compte 8 gendarmes.
Source : Centre Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.