Changement de chef à la gendarmerie

Après quatre ans passés dans la cité angérienne, le lieutenant-colonel Patrick Perrot prend de nouvelles fonctions en région parisienne. Il sera remplacé par le capitaine Yves Rétho.

Le lieutenant-colonel Patrick Perrot, au micro, a reçu des hommages appuyés mercredi.

Le lieutenant-colonel Patrick Perrot, au micro, a reçu des hommages appuyés mercredi. (Photo Ph. B.)

Le salon de l’abbaye Royale était bondé mercredi dernier pour saluer le départ (qui ne sera effectif que le 1er septembre) du lieutenant-colonel Perrot qui commandait depuis quatre années la compagnie de gendarmerie de Saint-Jean-d’Angély (87 agents).

Le colonel Hubert Laligant, commandant le groupement de gendarmerie de la Charente-Maritime, a été le premier à reconnaître les mérites du partant (qui va devenir chef de la division des opérations judiciaires du service technique de renseignement judiciaire et de documentation de la Gendarmerie nationale à Rosny-sous-Bois, en région parisienne). « Avec votre travail dans cette circonscription pas si facile que cela, vous êtes parvenu à contenir la délinquance », a indiqué le colonel Laligant.

Les élus angériens se sont ensuite succédé. Françoise Mesnard, conseillère municipale angérienne et vice-présidente de la Région, a loué « la rigueur sans faille et l’humanité bienveillante » de Patrick Perrot. Paul-Henri Denieuil, le maire de Saint-Jean-d’Angély, a rappelé les moments forts vécus par Patrick Perrot : la fusillade au boulodrome, l’explosion de la cité des Fleurs, mais aussi – événements plus heureux – la création de la nouvelle caserne ainsi que la naissance de sa fille Amandine. « Je suis sûr que vous vous souviendrez de votre commandement dans notre ville », a poursuivi le maire, « car vous êtes arrivé avec quatre galons, et vous allez repartir avec cinq ; vous êtes arrivé chez nous sans enfant et vous en allez repartir avec deux (NDLR : une autre naissance est imminente). »

Un spécialiste Enfin, Édith Harzic, sous-préfète de l’arrondissement angérien a complété les éloges : « Vous êtes un commandant de compagnie de profil atypique et même hors norme : bardé de diplômes scientifiques de haut niveau, nous avons eu de la chance de bénéficier de vos compétences. » Patrick Perrot est en effet un spécialiste reconnu des technologies de pointe et fait référence dans le domaine du traitement du signal (contrôle, filtrage ou encore la compression de données…).

Après ces hommages appuyés et mérités (Patrick Perrot a su également tisser d’excellentes relations avec la presse locale), l’heure était venue pour les cadeaux… Une tablette numérique a été offerte par les gendarmes locaux.

Le remplaçant du lieutenant-colonel Patrick Perrot, le capitaine Yves Rétho (qui commande l’escadron de gendarmerie mobile de Mont-de-Marsan), prendra donc ses nouvelles fonctions le 1er septembre.

Saint-Jean-d’Angély · Paul-Henri Denieuil

Source : Sud-Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *