Cérémonie de remise des sabres aux élèves-officiers de la 124e promotion de l’École des officiers de la gendarmerie nationale.

 

Hier 7 décembre 2017, à 18 heures, sur la place d’armes de l’École des officiers de la gendarmerie nationale, entourés de leurs proches et amis, en présence du général d’armée Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale, les 138 élèves-officiers de la 124e promotion ont reçu leurs sabres des mains de leurs aînés de la promotion Général Artous.
Symbole de droiture et de l’exercice du commandement, le sabre est remis aux aspirants 5 mois après le début de leur formation. Ce cérémonial marque leur entrée dans le corps des officiers et leur engagement à respecter les valeurs d’abnégation, de courage et d’exemplarité qui doivent guider leur action au quotidien.

« Sabre en main, dans quelques instants, vous accepterez ainsi de consacrer votre carrière et votre vie à votre pays. »

S’adressant à eux dans l’Ordre du jour, le Directeur général leur a rappelé la force de leur engagement «d’exercer avec loyauté, générosité et courage, l’autorité qui leur sera bientôt confiée».

« Être un officier, c’est d’abord servir.
C’est servir en exerçant l’autorité confiée sans faiblesse et sans excès, avec bienveillance mais sans démagogie, avec courage mais sans témérité.
C’est servir en acceptant la charge que suppose le commandement : la vie de vos gendarmes vous sera confiée, la sécurité de vos concitoyens reposera sur votre action, la réussite de la mission dépendra de vos choix.
C’est servir en acceptant de s’exposer, parfois physiquement, parfois en défendant ses subordonnés, son institution, ses idées. Cela exigera de faire vôtres les valeurs de l’officier : disponibilité, exemplarité, sens des responsabilités, mais surtout loyauté et respect de la parole donnée qui sont les fondements de l’honneur.

Être officier, c’est servir encore en acceptant de s’améliorer, de se perfectionner, de chercher toujours à apprendre et à comprendre. Prendre une décision est à la portée de tous, mais prendre la bonne décision ne s’improvise pas : vous devrez forger votre savoir et votre expérience tout au long de votre carrière.
Enfin, être officier, c’est servir en acceptant de se remettre en cause, d’être capable de bousculer ses certitudes, d’admettre la contradiction, de reconnaître ses erreurs, d’en tirer surtout des enseignements. Vous devrez en toutes circonstances faire preuve d’un esprit agile, bienveillant et éclairé. »

Appelant les jeunes officiers à placer « les victimes quotidiennes de violences, de délinquance et d’actes de terrorisme » au coeur de leurs préoccupations, il leur a également rappelé qu’ils ne seront jamais seuls dans l’exercice de leurs responsabilités, pouvant compter sur le soutien de leurs anciens, de leurs camarades et de leurs cadres.
Au cours de la cérémonie, le DGGN a décoré de la médaille de la gendarmerie avec étoile d’argent, emportant citation à l’ordre de la division, le maréchal des logis-chef Yannick W. du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) de Palaiseau et de la médaille de la gendarmerie avec étoile de bronze, emportant citation à l’ordre du régiment et de la brigade, l’adjudant Rémi F. du PSIG de Palaiseau, le maréchal des logis-chef Adrien S. de la brigade de proximité de Thivars, le brigadier-chef Amaury C. de la brigade de proximité de Pont-Audemer et l’élève-gendarme Corentin P. de l’école de gendarmerie de Montluçon.
De nombreuses autorités militaires et civiles ont honoré l’École de leur présence pour assister à la cérémonie parmi lesquelles Mme ABOLIVIER, préfète de Seine-et-Marne, Mme MELOT, sénateur, Mmes LUCQUET et PEYRON, députées, M. THIEROT, 1er vice-président du Conseil départemental et M. MILLET, premier adjoint au Maire de Melun.

 Quelques photos de la cérémonie :

DSC_7108

DSC_7216

DSC_7251

DSC_7276

DSC_7294

DSC_7301

DSC_7388

Source : ©EOGN-CA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.