Centrale de Belleville : le nucléaire a ses gendarmes

inauguration pspg belleville sur loire - marion lapeyre

inauguration pspg belleville sur loire – marion lapeyre

Opérationnel depuis septembre 2012, le Peloton spécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG) qui accueille trente-huit familles de gendarmes a été inauguré, hier matin.

Élus, commandants, directeurs, présidents et représentants de sociétés ou d’institutions, personnels, familles… De nombreuses personnes ont tenu à être présentes, hier matin, lors de l’inauguration du Peloton spécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG). L’occasion pour tous de visiter les locaux techniques de cette unité dédiée à la protection de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire ainsi que le lieu de vie des gendarmes et de leurs familles.
Travail avec l’équipe de la centrale

« Cette inauguration est exceptionnelle car c’est le premier PSPG, au niveau national, pour lequel on inaugure à la fois les locaux techniques et les logements des familles alors qu’il a été l’avant dernier crée », expliquait Simon-Pierre Bardel, commandant de gendarmerie de la région Centre, qui a insisté pour que ce PSPG porte le nom de Jean Davril, gendarme décédé lors de ses fonctions. « Ce PSPG est le symbole même de votre disponibilité pour être au service de la population », poursuivait le commandant.

Opérationnel depuis septembre 2012, le PSPG accueille trente-huit gendarmes formés, entraînés et équipés pour faire face aux différentes menacent qui peuvent toucher la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire. « Plus de trente exercices de sécurité ont déjà eu lieu avec la centrale dont huit de grande ampleur », mentionnait Henri Zeller, secrétaire général de la préfecture du Cher.

« Les gendarmes se sont parfaitement intégrés à l’équipe de la centrale », se félicitait également François Goulain, directeur du centre nucléaire de production d’électricité de Belleville-sur-Loire pour qui « la sûreté est un des priorités ».

Pascal Viguié, maire de Sury-près-Léré, a également tenu un discours pour évoquer l’historique de la création du PSPG avant de remercier toutes les personnes présentes et toutes celles qui ont œuvré pour sa réalisation. « L’arrivée de cette unité d’élite est une très bonne nouvelle pour notre commune. Nous sommes passés de 574 habitants à pratiquement 700. » Sans oublier les retombées économiques pour les entreprises locales qui ont participé à la construction des bâtiments.

 

Source : Le Berry.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *