Céline, gendarme à Nérac, suit le Tour de France

Céline, gendarme à Nérac, suit le Tour de France

Céline, gendarme à Nérac, suit le Tour de France

Céline Murari, gendarme à Nérac, a passé avec brio les tests pour suivre le Tour de France du 29 juin au 21 juillet prochain. Elle portera haut et fort les couleurs de la gendarmerie.

Elle incarnera l’image de la gendarmerie nationale. C’est une chance exceptionnelle qu’il est donné de vivre à Céline Murari qui vient juste d’obtenir son diplôme d’officier de police judiciaire en vue d’embrasser plus tard une carrière en brigade de recherches. Ce jeune gendarme féminin en est bien consciente. En poste depuis 2008 à la brigade territoriale de Nérac, cette technicienne en investigations criminelles de proximité a été sélectionnée pour suivre le Tour de France qui démarre de Corse le 29 juin. Elle représentera les valeurs de la gendarmerie. Une opportunité rare et une expérience unique puisqu’ils ne sont que douze gendarmes à travers toute la France, à participer à cette belle compétition sportive et populaire. Céline intégrera à Nice le 2 juillet la fameuse caravane publicitaire à l’occasion de «la course contre la montre par équipe».

La sélection de la Direction centrale de la gendarmerie a été drastique : lettre de motivation, renseignements de personnalité. Son dossier a été retenu, avant un entretien décisif au SIRPA à Paris le 7 février qui s’est avéré concluant. Admise pour ses qualités humaines, professionnelles, son sens de l’adaptation et de la sociabilité. «J’aime beaucoup le sport, le vélo, courir. Je suis inscrite dans une salle et j’ai pratiqué un peu le handball». La jeune femme aime bouger. Liante, elle raffole du contact humain. Céline confie avoir hâte de rencontrer la population des villes et des villages sur les étapes. Un bain de foule sur le parking de la caravane publicitaire pour instaurer le dialogue et valoriser l’institution qu’elle sert avec fierté. Et c’est un rêve qu’elle caresse aujourd’hui : «Pour moi, le tour de France est un symbole fort du pays. Ma famille le regarde pour les épreuves sportives et la beauté des paysages traversés.» Céline Murari déclare apprécier le travail en équipe et elle est impatiente de retrouver cette symbiose sur les routes de l’Hexagone. «Tout au long de ces trois semaines intenses, je vais être à fond, avec ma bonne humeur du matin jusqu’au soir et mon sourire», promet le militaire. Sous l’autorité d’un chef de détachement, les douze gendarmes du tour vont se relayer au volant de quatre véhicules floqués en bleu et blanc, assumer la logistique, gérer la communication et diffuser les messages de sécurité et de prévention comme «le permis piéton» en partenariat avec la Maif. Sans oublier la promotion des métiers de l’arme.

Benjamine de l’équipe

La jeune OPJ de Nérac est la benjamine de l’équipe.

Elle sera détachée de la brigade de Nérac jusqu’au 21 juillet, dernière étape de la manifestation où le Tour fera son entrée en fanfare sur les Champs-Élysées à Paris. Une grande boucle et une moyenne de 200 km avalés chaque jour.

En tête du peloton, la caravane publicitaire et son cortège de partenaires officiels, s’étire sur 20 kilomètres. Chaque année, son passage est attendu comme le messie par un public fidèle, friand de cadeaux, massé de part et d’autre.

Une aventure à laquelle cette Picarde d’origine qui fêtera ses 25 ans en direct du Tour le 30 juin, se prépare psychologiquement, non sans une certaine dose d’excitation.

Source : La dépêche

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *