Castelnaudary. Stéphane Linou approuve l’arrivée des gendarmes

Stéphane Linou et l'un de ses colistiers, Michel Bruketta, spécialiste de la sécurité./Photo DDM.

Stéphane Linou et l’un de ses colistiers, Michel Bruketta, spécialiste de la sécurité./Photo DDM.

En préambule, le conseiller général se réjouissait que tous les policiers mutés aient obtenu les mutations de leur choix, avant de déclarer tout de go que l’arrivée de trente nouveaux gendarmes à Castelnaudary, avec armes et bagages et surtout avec leurs familles, était un avantage certain sur le plan économique. Jusqu’à présent, en effet, seuls six policiers sur quarante-huit résidaient à Castelnaudary où dans les environs immédiats. Et Stéphane Linou d’ajouter : «Ce remplacement était programmé et inéluctable, j’ai préféré travailler sur l’après en me désolidarisant de la désinformation localement organisée». L’élu précisait qu’il avait demandé des garanties au ministre et au préfet concernant les effectifs des gendarmes et l’obligation d’une présence humaine «H24» à la caserne de gendarmerie. Le conseiller général précisait : «La tranquillité publique est un vrai sujet pour les habitants et sans elle il ne peut y avoir de développement économique et commercial». Le candidat aux municipales présentait ensuite le chef d’escadron (CR) Michel Bruketta, ancien de la légion étrangère, l’un de ses colistiers, qui serait chargé de la sécurité, en soulignant : «Qui mieux qu’un militaire pour faire le lien entre la police municipale et la gendarmerie» ? Pour Stéphane Linou, en matière de sécurité, les mots d’ordre seront : «Proximité, prévention, dissuasion et en dernier ressort répression». Quelques mots du candidat sur son futur programme avec en figures de proue l’économie, l’écologie, le lien social et le tourisme qui devraient obligatoirement rimer avec la sécurité. Stéphane Linou dévoilait enfin le nom d’une colistière, Stéphanie Tonon, ex-directrice de l’office du tourisme, bien connue des Chauriens.

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *