Patrick Crasnier, nouveau commandant de la Compagnie de gendarmerie de Vire-Normandie

Il a pris ses fonctions le 1 août 2017. Patrick Crasnier est le nouveau commandant de la compagnie de gendarmerie du territoire qui va de Vire-Normandie à Aunay-sur-Odon et Condé.

Patrick Crasnier évoque déjà de nouvelles pistes de travail et notamment concernant la mise en place de caméras de protection.

À 55 ans, Patrick Crasnier assure qu’il effectue là son dernier poste. Il faut dire que le nouveau commandant a eu un parcours particulièrement riche. C’est en 1982 que commence sa carrière dans la gendarmerie mobile à Maison-Alfort (94), mais le militaire originaire d’Angers, marié, père de deux enfants, et féru d’histoire, fait très vite des choix atypiques. C’est ainsi qu’en 1996, il part en Opex (Opérations extérieures) durant 6 mois en Bosnie. L’année suivante, c’est en Martinique qu’il va commander une brigade durant trois ans.

Après avoir travaillé dans différentes gendarmeries de la grande couronne autour de Paris, Patrick Crasnier a pris ses fonctions de commandant en second à Palaiseau dans l’Essonne. Il explique :

Il faut savoir que c’est une compagnie qui compte 220 militaires. Et pour donner un ordre de grandeur, 6 000 crimes et délits y sont traités chaque année contre 1 300 à Vire

Une participation citoyenne

Fort de ce constat, le commandant qui a déjà pris le soin de rencontrer certains élus locaux ainsi que la sous-préfète de Vire envisage certaines pistes de travail, même si la phase d’observation du territoire se poursuit. « Je ne vais certainement pas tout révolutionner, mais on peut réfléchir par exemple à la mise en place d’une participation citoyenne. La sécurité doit être l’affaire de tous ».

Le commandant évoque également d’autres sujets de réflexion comme la mise en place de vidéo protection.

Je dis bien protection et non surveillance. Sans mettre 100 000 caméras, il y a des passages que les délinquants sont obligés d’emprunter et ça pourrait nous aider. On verra avec les élus

Enfin, le nouveau commandant évoque aussi le fonctionnement du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) pour lequel il sera attentif.

Source : Actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.