Cambriolages : la gendarmerie à la rencontre des habitants

Dany Van de Maele a prodigué ses conseils./Photo DDM, Emmanuel Vaksmann
Dany Van de Maele a prodigué ses conseils./Photo DDM, Emmanuel Vaksmann

À la tête de la communauté de brigades de gendarmerie de Balma (COB) depuis 2014, le capitaine Dany Van de Maele tenait mardi sa dernière réunion publique de prévention contre les cambriolages avant que sa nouvelle affectation ne le ramène sur ses terres du Nord de la France. Dans le local du foyer rural, une quarantaine d’habitants était venue écouter les conseils du militaire. À l’initiative du maire Ida Russo, cette réunion a également permis aux Drémilois d’échanger longuement avec Dany Van de Maele et les élus présents. «La problématique majeure du territoire de la communauté de brigade de Balma est le cambriolage, qui est un véritable fléau. Mais, aujourd’hui, lutter contre les cambriolages est l’affaire de tous. Il est donc essentiel que l’on puisse compter sur vous», a d’emblée rappelé Dany Van de Maele. Aussi, pour le capitaine, les deux maîtres mots de son action sont la vigilance et la réactivité. «Il s’agit de renforcer le lien entre les forces de sécurité, les élus et les citoyens. Ainsi, on multiplie les regards sur le territoire pour remonter de l’information vers nos services», insiste-t-il. Pour mener à bien sa mission, la gendarmerie incite donc les habitants à signaler tout comportement ou véhicule suspect au 17. Ce numéro d’urgence renvoie automatiquement vers la COB et les équipes qui patrouillent jour et nuit. «Cela nous permet de lever le doute au plus vite», assure Dany Van de Maele, qui tient à rassurer la population en soulignant la confidentialité des témoignages et en précisant «qu’il ne s’agit pas de délation, puisqu’il ne s’agit pas de communiquer sur des personnes mais sur des faits».

Alors que le nombre de cambriolages croît régulièrement sur certains territoires, Drémil-Lafage en a connu 15 en 2016, ce qui en fait une ville relativement épargnée par le phénomène. «Sur l’ensemble des 25 communes de la COB, nous en sommes à près de 350 cambriolages dans l’année», détaille le militaire, qui ajoute que «50 % des cambriolages concernent les résidences principales». Chez les particuliers, les cambriolages se produisent essentiellement en journée et 55 % sont commis entre 14 et 17 heures.

Le chiffre : 38

GENDARMES >Sur la COB. Centralisée sur la brigade de Balma, la COB chapeaute également les brigades de gendarmerie de Verfeil et Lanta, pour des effectifs totaux de 38 militaires, dont deux gendarmes adjoints. Le territoire de la COB s’étend sur 25 communes, pour 50 000 habitants et 280 km2, soit une superficie 2 fois et demie plus importante que celle de Toulouse.


Les bons réflexes

Même s’il n’existe pas de méthode miracle pour annihiler tout risque de cambriolage, Dany Van de Maele présente quelques gestes simples pour en limiter la probabilité. «Par exemple, ne pas laisser d’échelles ou d’outils que les cambrioleurs pourraient utiliser pour commettre les faits, dit-il. Ne laissez pas non plus sur votre répondeur de message qui indique que vous êtes en vacances. Il est également préférable de ne pas laisser le courrier s’amasser dans la boîte aux lettres en votre absence. J’ajoute qu’une alarme est quelque chose de très efficace. Bien souvent, dès qu’elle se déclenche, les cambrioleurs préfèrent partir».

Le capitaine signale aussi l’efficacité de l’opération tranquillité vacances, qui consiste en un contrôle régulier par les gendarmes des accès et de la tranquillité des logements dont les habitants sont absents. Tous ces conseils, et beaucoup d’autres, sont recensés sur un site internet auquel a collaboré le major Guimbaud, référent sécurité de la gendarmerie en Haute-Garonne : www.referentsurete.com

Emmanuel Vaksmann

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.