Bretagne, une enquête gendarmerie-police met fin aux fraudes sociales

Au terme de plus d’un an d’enquête, le groupe de travail « FERGIEPOL » a permis l’interpellation de 40 personnes soupçonnées de travail illégal et de fraude aux prestations sociales.

http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/var/ezwebin_site/storage/images/media/images/collaboration_exemplaire_gg/42122-1-fre-FR/Collaboration_exemplaire_GG.jpg

Entre septembre 2011 et octobre 2012, deux fonctionnaires du commissariat de police de BREST et trois militaires des compagnies de LANDERNEAU, BREST et PLOURIN-LES-MORLAIX ont été détachés à LANDERNEAU au profit d’un groupe de travail « FERGIEPOL » mis en place pour faire face à la recrudescence des vols de métaux perpétrés dans le département du Finistère (29).

La parfaite entente et le professionnalisme des membres du groupe, révélés lors de cette enquête judiciaire longue et délicate, ont finalement permis, le 23 octobre 2012, l’interpellation de 40 personnes soupçonnées de travail illégal et de fraude aux prestations sociales, ainsi que la saisie de nombreux avoirs criminels (véhicules, argent) pour un montant estimé à 250 000 euros.

Le 8 avril 2013 à QUIMPER, lors d’une cérémonie en présence du directeur départemental de la sécurité publique et de responsables de la police nationale, le commandant de groupement de gendarmerie départementale du Finistère a remis des lettres de félicitations aux deux policiers et aux trois gendarmes composant le groupe de travail, mettant ainsi en valeur, l’excellente collaboration initiée entre les enquêteurs des deux institutions.

Sources : Cabcom Bretagne/Sirpa.

Credits photo : GGD 29

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *