Bretagne: un jeune homme arrêté par la gendarmerie après une agression sur une fillette de 10 ans

L’auteur de l’agression sur une jeune fille de 10 ans à Plabennec a été arrêté par la gendarmerie. L’homme aurait même fait une seconde agression ce week-end.

Bretagne: un jeune homme arrêté par la gendarmerie après une agression sur une fillette de 10 ans

Dans la nuit de vendredi à samedi, une agression a choqué la ville de Plouvien dans le Finistère, à une vingtaine de kilomètres au Nord de Brest. Samedi dans la journée, la gendarmerie a arrêté le principal suspect, un adolescent qui serait l’auteur des faits et de deux agressions, dont l’une sur une jeune femme avec l’aide d’un couteau. Mais selon le journal Ouest France, si l’individu a tout de suite reconnu les faits, il se pourrait qu’il soit aussi responsable d’une autre affaire qui avait secoué la ville de Plabennec, à quelques kilomètres de son arrestation. Au cours de sa garde à vue, le jeune homme avoue tout. Il confesse même l’autre agression à Plabennec le 15 octobre dernier.

La gendarmerie surprise durant la garde à vue

L’agression du 15 octobre est d’ailleurs folle. Une fillette de 10 ans rentre de l’école à pied comme tous les jours. Mais cette fois-ci, un homme habillé de noir s’arrête et la bloque en tentant de passer par un passage boisé au coeur même du village. Selon les premiers éléments de l’enquête, le jeune homme aurait avoué les déclarations de sa jeune victime. Celui-ci aurait donc retenue la fillette près de deux heures dans un buisson du bois en lui liant les poignets et les jambes. Si le pire est à craindre, la jeune écolière de 10 ans explique ne pas avoir été violentée plus que ce qu’elle a déclaré. Mais le geste fait craindre le pire sur le profil du jeune homme.

L’homme était recherché dans tout le village

Dès le lendemain de l’agression, un appel à témoin est lancé dans le village de Plabennec et ses alentours. La gendarmerie ayant lancé le signalement d’ « un jeune homme âgé de 15 à 20 ans ». Si un premier suspect avait été arrêté par les forces de l’ordre, il avait été tout de suite relâché. La mairie avait donc pris les mesures de précautions nécessaires et avait demandé aux parents que leurs enfants ne sortent plus tout seuls du centre de loisir durant les vacances scolaires. Pour le moment, le jeune homme arrêté est toujours entendu par la gendarmerie, qui essaie de faire le lien entre les deux agressions.

Source : MCETV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.