Brest. Une folle course-poursuite sur la voie express : un policier blessé

Les policiers ont interpellé quatre personnes, après une course-poursuite, à Brest.
Les policiers ont interpellé quatre personnes, après une course-poursuite, à Brest. | ARCHIVES
Un policier s’est fait rouler sur le pied, mercredi soir 16 octobre 2019, à Brest (Finistère). La course-poursuite a duré 25 minutes. Cinq occupants étaient à bord du véhicule fuyard.

25 minutes de folie. C’est ce qu’ont vécu les policiers de Brest (Finistère), mercredi soir 16 octobre 2019. Pour eux, tout démarre à 20 h quand une voiture de patrouille aperçoit un véhicule, une Citroën C4, dont le conducteur ne porte pas sa ceinture de sécurité, dans le quartier de Kervao.

Cinq personnes sont à bord du véhicule en infraction, que le chauffeur refuse d’arrêter, malgré les avertissements sonores de la police. Au contraire, il accélère. Une course-poursuite s’engage dans les rues de Brest. Au mépris du code de la route, elle se poursuit sur la voie express, qui file jusqu’à Morlaix.

Avertis par leurs collègues, d’autres patrouilles prennent le chauffard en chasse. Ce dernier sort de la voie rapide au niveau de Kersaint-Plabennec, pour mieux la reprendre dans l’autre sens.

Un policier blessé

Les policiers créent un bouchon avant le rond-point situé à l’entrée de Brest. Ils pensent alors pouvoir interpeller les occupants de la C4… Mais non ! Le véhicule fait demi-tour sur la voie express et sort quelques centaines de mètres plus, remontant à l’envers, la bretelle d’accès qui va vers Kerallan.

Là, les policiers parviennent de nouveau à bloquer la voiture mais leur propre véhicule est percuté. Un des occupants s’enfuit à pied… Et la C4 redémarre dans l’autre sens ! Un policier doit se jeter à terre pour ne pas être renversé. Un autre se fait rouler sur le pied.

La C4 revient (dans le bon sens cette fois) vers le rond-point, mais est stoppée par le flux de véhicules. Elle tente de forcer le passage et en percute sept, avant de s’immobiliser, hors d’état, à 20 h 25.

Un policier doit briser la vitre pour que l’interpellation des quatre occupants se fasse. Tous sont très connus de la justice. Ils sont âgés de 19 à 21 ans. Le conducteur, qui n’a pas le permis, est positif au contrôle d’usage de stupéfiants. Placés en garde à vue, ils seront convoqués vendredi devant le tribunal, dans le cadre d’une comparution immédiate.
Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.