Bourgogne. Les gendarmes dotés de tablettes et de smartphones

Sur le terrain, les gendarmes bourguignons seront désormais équipé d'un smartphone ou d'une tablette

Sur le terrain, les gendarmes bourguignons seront désormais équipé d’un smartphone ou d’une tablette | Fotolia

Les gendarmes de Bourgogne vont être dotés de tablettes et de smartphones afin de tester le dispositif Neogend, ou “gendarme connecté”.

« Le gendarme emmène une brigade numérique avec lui », a estimé le colonel Olivier Kim, commandant de la gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté.

Ces équipements permettent notamment de lire les bandes optiques MRZ sur les cartes d’identité, les passeports et les nouveaux permis de conduire et d’accéder aux différents fichiers, ainsi qu’aux messageries. Les gendarmes équipés pourront ainsi prendre des photos et commencer à saisir la procédure sur le terrain, cette technologie ne « coupant pas » les gendarmes de la population, a assuré le colonel Kim.

Généralisation prévue dès 2017

Les appareils auront la possibilité de se connecter au wifi mais ils pourront aussi s’appuyer aussi sur le réseau « Rubis » de la gendarmerie, présent dans les véhicules via le bluetooth, notamment dans les zones rurales.

La première phase de l’expérimentation en 2015 dans le Nord a reçu « d’excellents retours » et a « permis de multiplier les contrôles par 20 ou 30 », a-t-il ajouté.

En 2016, 2.000 équipements, dont 1.600 smartphones et 400 tablettes, vont équiper les 2.500 gendarmes de Bourgogne. Par ailleurs, 6.000 objets connectés seront ventilés dans les brigades de gendarmerie de France, avant une généralisation prévue dès 2017.

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *