Bouchain : les plans de la nouvelle gendarmerie ont été dévoilés

Sujet polémique entre ancienne et nouvelle majorité. Dossier à rebondissements aussi. On en sait un peu plus sur la future gendarmerie de Bouchain, désormais localisée boulevard de la République. Vendredi, les plans du site ont été dévoilés au public. Le lancement des travaux étant prévu pour début 2017.

145919140_B979666138Z.1_20160910181404_000_GSG7J3NS8.1-0.jpg

Des images de synthèse ont été dévoilées ce vendredi à l’occasion d’une cérémonie sous chapiteau. REPRO « LA VOIX »

1949230986_B979666138Z.1_20160910181404_000_GSG7J3NSK.1-0.jpg

Dix-huit logements pour les militaires vont également sortir de terre. Repro « La Voix »

1871669702_B979666138Z.1_20160910181404_000_G0P7J40U4.1-0.jpg

Vendredi, une cérémonie a eu lieu sous un chapiteau sur le futur site de la gendarmerie.

293510392_B979666138Z.1_20160910181404_000_G0P7J40V8.1-0.jpg

Une façade en pierre grise, du bardage bois, des espaces verdoyants, un plancher chauffant, une isolation par l’extérieur… Y’a pas à dire, les images de synthèse laissent entrevoir de belles choses. Vendredi, à l’occasion d’une cérémonie de présentation réalisée sous chapiteau sur le site même de la future gendarmerie (boulevard de la République, à côté des terrains de tennis), l’architecte en charge du dossier est entré dans le détail. « Il y aura deux éléments importants : un bâtiment administratif et un second dédié aux logements », a indiqué Pascal Battiston, du cabinet Acanthe. Dix-huit logements, « sous forme de maisons de ville avec pas plus de deux appartements par palier », sont prévus, avec des « balcons et terrasses orientés vers le sud ».

Un chantier de cinq millions

La partie gendarmerie proprement dite, avec accueil du public, salles d’audience, cellules, locaux techniques, accueillera aussi une cour d’honneur pour les cérémonies officielles. Tout cela évidemment en fonction d’un « cahier des charges très précis et rigoureux de la gendarmerie ». Un point sur lequel Pascal Battiston a insisté : « C’est un dossier lourd. Le permis de construire a été déposé en juin. Nous avons déjà eu un avis favorable de la commission de sécurité. L’avis définitif devrait arriver (…). La finalisation des dossiers projets est en cours avec les services de la gendarmerie qui valident. »

Un « système de navettes qui nécessite des formalités administratives » qui, selon Ludovic Zientek, explique le retard sur le calendrier annoncé en novembre 2015 par le maire de Bouchain. À l’époque, dans nos colonnes, il espérait poser la première pierre cet été. Finalement, ladite cérémonie aura plutôt lieu « fin 2016, début 2017 » ; la durée du chantier étant estimée à dix-huit mois. Vendredi, Ludovic Zientek a rappelé que le coût du chantier était de « plus de cinq millions », mais que la commune n’aura pas à mettre la main à la poche. « Ça ne coûtera pas un centime au contribuable bouchinois. »

Le site devrait accueillir vingt militaires.

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.