Béziers : le courant, coupé par les grévistes contre la réforme des retraites, a été rétabli

imagePlus d’électricité à Béziers ce jeudi 12 décembre au matin. ILLUSTRATION MIDI LIBRE / VINCENT PEREIRA

La ville de Béziers, y compris le centre hospitalier, et des communes aux alentours a été touchée ce jeudi 12 décembre au matin par une importante coupure d’électricité. Cette vaste panne d’électricité a touché 33 000 foyers.

La ville de Béziers et les communes aux alentours on été touchées ce jeudi 12 décembre au matin par une importante coupure d’électricité. Plusieurs quartiers biterrois, dont le centre-ville, sont impactés. 33 000 foyers ont été concernés jusqu’au rétablissement de la situation, sur les coups de midi. Y compris le centre hospitalier mais fort heureusement les générateurs de secours ont pris le relais. A noter que l’établissement de santé peut fonctionner ainsi pendant 48 heures sans souci.

Une coupure générale provoquée par des grévistes

Selon nos informations, cette vaste panne d’électricité est provoquée par des grévistes qui se sont introduits dans un poste “source” de Sauclières. Les équipes d’Enedis et de RTE sont mobilisées pour la réalimentation progressive du courant. Aucun délai n’est annoncé pour le moment.

Capture d’écran 2019-12-12 à 19.05.21

Nouvelles coupures à Perpignan, la CGT assume

Après celles du mardi 10 décembre, les villes de Perpignan et de Salanque ont subi de nouvelles coupures d’électricité mercredi. Durant une heure, la zone Agrosud, du Mas Balande et de la Fauceille ont été plongées dans le noir avant le rétablissement du courant vers 6 h 30.

La zone commerciale de Rivesaltes-Claira, puis 650 foyers au Barcarès ont été impactés. Soit, au total, sur une heure, près de 1 000 foyers, selon la direction d’Enedis.

Contactée, cette dernière a confirmé, comme lors des événements de mardi, “plusieurs actes de malveillance” conduisant “le dépôt en cours de plusieurs plaintes”.

Du côté de la CGT Energie, le secrétaire départemental de branche dit “soutenir ces actions”. “Nous les soutenons car c’est un message fort adressé par l’interprofession en grève.”

Par ailleurs, Xavier Charreyron dit regretter que ces coupures puissent frapper les particuliers. “On est suffisamment grands pour en avoir conscience. On s’excuse, mea culpa, mais on est dans la lutte.”

Source : Midi Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *