Béthune Avant-après, de la gendarmerie à la résidence Vauban

Les villes et villages du Béthunois réservent bien des surprises. Parfois ils n’ont pas beaucoup changé d’un siècle à l’autre, et parfois si, du tout au tout.

La vue d’antan.

La vue d’antan.

La date de construction de la caserne de la rue Saint-Pry est inconnue. Née de la volonté de Louis XIV d’héberger ses soldats autrement que chez l’habitant, elle est occupée jusqu’en 1944 par la maréchaussée, les gendarmes s’installant alors rue d’Aire, à l’emplacement actuel.

 

Et la vue actuelle. Plus rien à voir
!
Et la vue actuelle. Plus rien à voir !

Les bâtiments de la rue Saint-Pry restent désaffectés durant une quinzaine d’années. Ne pouvant être réhabilités, ils sont abattus, gommés par la construction d’immeubles d’habitat collectif en 1960 : la résidence Vauban. C’est le début de la grande rénovation urbaine du maire Henri Pad, qui aboutira à la construction de la ZUP, de l’autre côté de la voie ferrée. Des fonctionnaires revenus en France suite aux guerres de décolonisation seront parmi les premiers à être hébergés à Vauban.

A. B. (CLP)

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.