Benalla : la presse étrangère tire à boulets rouges sur Macron

Capture_7Emmanuel Macron. Photo © Benjamin Cremel/SIPA

Désaveu. Outrés par l’affaire Benalla, les médias étrangers étrillent un président “monarchique” et “peu à l’écoute”

Après une première année de mandat passée sous les projecteurs complaisants de la presse internationale, Emmanuel Macron paie de sa personne l’affaire Alexandre Benalla et se retrouve exposé aux critiques des médias étrangers. D’un pays à l’autre, on lui reproche son manque de transparence et son dédain. Le « Roi Soleil » est sommé de descendre de son trône.

« Macron tombe des hauteurs de son trône jupitérien »

La presse anglo-saxonne est la moins corrosive à son égard. Pour le Daily Telegraph, l’affaire Benalla « a plongé la présidence Macron dans la tourmente ». Le scandale d’Etat « met en lumière le fonctionnement d’une présidence hypercentralisée », écrit le Financial Times, qui dénonce au passage un manque de mixité dans les rangs des conseillers de l’Elysée. Outre-Atlantique, le Washington Post fustige l’expression « tempête dans un verre d’eau » usitée par Emmanuel Macron, y voyant une « réaction dédaigneuse ». Le journal rappelle que la France « est 23e sur l’indice de perception de la corruption », témoignant d’une baisse de la confiance en les institutions.

C’est en Espagne qu’Emmanuel Macron en prend le plus pour son grade. Le quotidien La Vanguardia raille un président « vulnérable », voire « fragile », depuis la révélation du scandale. « Macron peut certes étouffer des motions de censure, mais il ne peut pas éteindre le feu du scandale », attaque le journal El Pais, qui déplore une façon de gouverner « régalienne et peu à l’écoute des gens ». Enfin, en Allemagne, le Süddeutsche Zeitung « a du mal à comprendre pourquoi l’Elysée a cru que cet incident disparaîtrait comme ça, sans choquer personne ». Le Frankfurter Allgemeine Zeitung s’amuse de voir Macron tomber « des hauteurs de son trône jupitérien ».
Source : Valeurs Actuelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.