Bellême La gendarmerie opérationnelle en 2016

La pose de la première pierre de la nouvelle gendarmerie a eu lieu lundi matin en présence de nombreux élus et d’Isabelle David, préfet de l’Orne.

 Signature du parchemin par le Préfet, les élus, et le colonel de gendarmerie Urien.

Signature du parchemin par le Préfet, les élus, et le colonel de gendarmerie Urien.

Une caserne et neuf logements seront construits sur l’ancien site des jardins ouvriers, un terrain qui appartenait à la ville et qui fut cédé pour un euro symbolique à Orne Habitat, la commune étant très attachée à conserver la gendarmerie sur ses terres.

Vincent Segouin, maire de Mamers :

« Il avait d’abord été envisagé de réhabiliter le bâtiment existant, mais les mises aux normes sécuritaires et d’accessibilité coûtaient très cher. Nous avons repris le dossier en 2008, avec un nouveau projet sur le terrain des jardins ouvriers, et je remercie le président de l’association d’avoir accepté de déménager les jardins. Un projet qui a aussi des exigences afin de préserver le panorama. Depuis six ans ce projet était au cœur de nos préoccupations. »

Premières approches en 2003

Guy Monhée a précisé : « Il s’agit de l’achèvement d’un processus extrêmement long qui a démarré en 2008 après des premières approches en 2003. C’est aussi la première fois depuis 1976 que notre Office assure la construction, non seulement des logements, mais aussi des locaux de la caserne. Il a fallu trouver un emplacement et surtout un montage juridique et financier permettant de sortir un projet viable. Merci à Vincent Segouin et son conseil municipal, qui ont joué un rôle capital en mettant ce terrain à disposition, et en apportant une contribution exceptionnelle de 100 000€ de participation aux travaux de VRD. Sans l’implication personnelle du maire, il est peu probable que l’opération ait pu se concrétiser ».

Le cabinet d’architectes 2A du Mans a été retenu pour ce projet, 15 entreprises se partagent les 18 lots nécessaires dont 9 logements pour une surface habitable de 844 m2, et des locaux d’activité et techniques pour 364m2.

Près de 2 millions

Le coût global de l’opération s’élève à 1 910 383 euros (HT) financés par prêt bancaire et des fonds propres d’Orne Habitat à hauteur de 378 834 euros. La gendarmerie sera locataire du site, dont la livraison est programmée pour avril 2016.

Source : Le Perche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.