Belfort : condamnation de trois ex-gendarmes à des peines avec sursis

photo d'illustration.

Le tribunal correctionnel de Belfort a prononcé son délibéré mercredi dans l’affaire qui met en cause trois ex-gendarmes poursuivis pour vol aggravé (car en réunion et par personne dépositaire de l’autorité publique) ou complicité. L’affaire avait été plaidée le 27 mai.

Elle concerne trois gendarmes du peloton motorisé de Belfort, placés en garde à vue le 27 mars 2012 pour le vol de quatre coffrets de cosmétologie à Bessoncourt, dans le Territoire de Belfort. Deux d’entre eux ont reconnu les faits, pas le troisième, un adjudant de 46 ans qui nie avoir été le complice de ses collègues.

Le 17 octobre 2012, dans un local de la gendarmerie à Besançon, il tente de mettre fin à ses jours avec son arme de service. Des collègues essaient de s’interposer et il se rebelle. D’où une qualification de violence aggravée que le tribunal a finalement abandonnée hier, retenant « l’état d’altération du discernement ».

Le 18 avril 2014, quinze jours après avoir été radié de la gendarmerie, l’homme a tenté de s’immoler par le feu devant le tribunal de Belfort. Après quinze jours entre la vie et la mort, il conserve aujourd’hui de graves séquelles. Lors de l’audience du 27 mai, il avait affirmé être innocent de ce qu’on lui reprochait.

Mercredi, le tribunal a prononcé sa culpabilité, le condamnant à deux ans de prison avec sursis et interdiction de porter une arme pendant quinze ans. Il devra aussi verser des dommages-intérêts aux parties civiles.

Les deux autres gendarmes écopent de 12 mois avec sursis et six mois avec sursis.

Source : Est Républicain

Note de la rédaction de Profession-Gendarme :

Ne dit-on pas que c’est en forgeant que l’on devient forgeron ?   

En effet, concernant cet article de presse, Profession Gendarme avait à l’époque pris fait et cause pour l’un de nos camarades qui à nos yeux avait été prématurément exclu de la gendarmerie, sans qu’une décision judiciaire ne soit prise le concernant.

Nous avions relayé ce drame par différents articles :

20 avril 2014 VIDEO. Belfort : un gendarme accusé de vol s’immole devant le tribunal 

20 avril 2014 « Il appartient au chef, à tous les échelons, de veiller aux intérêts de ses subordonnés »

03 juin 2014  « Knockin’ on heaven’s door » – Dédicace à Marc

17 octobre 2014 Un Gendarme s’immole par le feu

Aujourd’hui, si nous maintenons que l’exclusion de ce gendarme était prématurée, car effectuée avant toute décision judiciaire,  Profession Gendarme est déçu par le comportement de cet ex-gendarme qui finalement aura trompé tout le monde, sa hiérarchie et ses camarades qui lui ont témoigné de l’empathie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.