Beaune : au volant d’un 40 tonnes sur l’A6 avec 2,12 g d’alcoolémie


Alertés par d’autres routiers, les gendarmes du peloton d’autoroute de Beaune ont intercepté, mardi, sur l’A6, un poids lourd qui zigzaguait. Son chauffeur était complètement ivre…

Ce sont des routiers circulant sur l’autoroute A6, mardi, vers 19 h 30, qui ont donné l’alerte au centre d’opération et de renseignements de la gendarmerie : ils signalaient que dans le sens Paris-Lyon, à l’approche de Beaune, un semi-remorque de 40 tonnes zigzaguait sur les voies de circulation depuis plusieurs kilomètres.

Une patrouille de gendarmes du peloton autoroutier de Beaune a immédiatement été lancée à la poursuite du poids lourd, qui a été intercepté une dizaine de minutes plus tard au niveau de Beaune. Lors du contrôle qui a suivi, les gendarmes ont découvert que le chauffeur, un ressortissant roumain âgé de 36 ans, qui conduisait pour le compte d’une entreprise de transports de son pays, avait un taux d’alcoolémie de 2,12 g.

L’homme a été conduit dans la geôle de dégrisement du peloton autoroutier, puis placé en garde à vue.

Il a fait l’objet d’une consignation de 1 500 euros, son permis lui a été retiré sur-le-champ et son camion a été immobilisé. Il sera convoqué devant le tribunal correctionnel.

À 192 km/h sur l’A31

Les gendarmes d’autoroute ne chôment pas ces derniers jours : dimanche, ceux du peloton motorisé de Chevigny-Saint-Sauveur avaient intercepté sur l’A31, au niveau d’Arc-sur-Tille, une Audi RS 6 qui était passée devant leur radar à 192 km/h, dans le sens Nancy-Dijon.

Le conducteur, un ressortissant hollandais âgé d’une quarantaine d’années, a fait l’objet d’une consignation de 750 euros, d’une rétention immédiate de son permis et son véhicule a été immobilisé jusqu’à ce que l’une de ses connaissances en prenne le volant.

À l’escadron départemental de sécurité routière, hier soir, on expliquait que « les mises en garde adressées à ceux qui sont de véritables dangers de la route ne sont pas vaines. Nous sommes plus que jamais présents, et nous serons encore très présents et extrêmement vigilants pour que la route des vacances ne soit pas endeuillée. »

Source : Bien Public.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.