Bagnères. Gendarmerie. Le nouveau colonel est arrivé

Thomas Déprécia, le nouveau visage de la gendarmerie bigourdane. / Photo  Joël Boyé

Thomas Déprécia, le nouveau visage de la gendarmerie bigourdane. / Photo Joël Boyé

L’homme est jeune, 45 ans à peine, et déjà un beau palmarès à son actif et une belle carrière, qui est loin d’être terminée. Thomas Deprecq vient de prendre la tête de la gendarmerie des Hautes-Pyrénées, un département qu’il connaît déjà bien, pour y avoir exercé deux fois déjà, une première fois en tant que stagiaire officier à Saint-Lary Soulan et une seconde fois, en tant que lieutenant à l’escadron mobile Foix-Lescun.

Multiples expériences

Il n’entre donc pas en territoire inconnu et c’est «avec beaucoup de plaisir que je retrouve les Hautes-Pyrénées. C’est un département que j’apprécie beaucoup.» dit-il. Normal, il est Breton : entre Bretons et Bigourdans, le courant est toujours bien passé, similitudes de caractères obligent. Le nouveau colonel a fait ses débuts en tant que militaire dans l’infanterie de marine, au 2e RPIMA à la Réunion. Puis il a voyagé encore, notamment en Outremer, Martinique, Guyane, mais aussi poste frontalier avec la Suisse, etc.

Toujours avec des postes à responsabilités (antidrogue, défense et sécurité nationale, risques majeurs…) Un fil rouge dans son CV impressionnant : la haute montagne.

La montagne et Lourdes

Ça tombe bien, il va être servi ici. «Je connais déjà ce département et c’est un territoire que j’affectionne et dont j’apprécie beaucoup les gens, qui sont très attachants. C’est un département très intéressant, avec une montagne fabuleuse autant en hiver qu’en été, intéressant aussi par ses sites : par exemple Lourdes, il n’y en a qu’un au monde et c’est ici. C’est aussi un département complexe : il n’y a pas de très grosse violence comme en Outremer, mais des affaires compliquées parfois, et il ne faut pas se tromper.»

Le nouveau colonel n’a pas encore rencontré tout le monde, les principales autorités, dans le département, cela ne saurait tarder. Mais il a déjà une idée de la façon dont il va fonctionner : «J’attends de mes gendarmes qu’ils soient attentifs aux besoins d’une population essentiellement rurale et confrontée à une délinquance qui vient surtout de l’extérieur. Les gendarmes sont très bien intégrés ici, pour la plupart ils sont originaires du département et c’est une bonne chose, ils sont très impliqués, ils font partie de la population. Pour moi, un gendarme est avant tout un producteur de sécurité et c’est ce que les gens, élus et population, attendent de lui.»

Le nouveau colonel prendra officiellement ses fonctions lors d’une cérémonie à Foix-Lescun, le 13 septembre prochain. Bienvenue en Hautes-Pyrénées.

Thomas Deprecq vient tout juste de prendre ses fonctions de commandant de groupement de gendarmerie des Hautes-Pyrénées. Il succède à Yves Dumez.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *