Axe Rhône-Saône: La gendarmerie fluviale veille

Il n’y a pas que sur les routes que l’on peut croiser la police, c’est le cas également sur l’eau. Ce mercredi 10 septembre, toute la matinée sur l’axe Rhône-Saône, plusieurs brigades fluviales ont contrôlé des bateaux de plaisance ou de commerce afin de relever d’éventuelles infractions.

Le 10/09/2014 © France3 Alpes

© France3 Alpes Le 10/09/2014

La Gendarmerie nationale sur les voies navigables est chargée, selon la loi, « d’assurer la sécurité publique et l’ordre public, particulièrement dans les zones rurales et périurbaines, ainsi que sur les voies de communication », elle doit aussi être en mesure de contrôler les flux empruntant les voies navigables afin de prévenir et de réprimer les infractions à la police de la navigation, les atteintes à l’environnement et les trafics illicites (stupéfiants, travail illégal, immigration irrégulière, transports illégaux de déchets et de matières dangereuses).
L’action de la Gendarmerie fluviale s’inscrit aussi dans le cadre de la convention signée en 2011 avec Voies Navigables de France (VNF), gestionnaire du réseau fluvial, visant à renforcer leur coopération dans l’accueil et la cohabitation d’activités très variées sur tous les plans d’eau de l’Hexagone.

Ces opérations de contrôle fluvial, permettent notamment aux militaires d’affirmer leur présence sur les voies navigables. Une programmation des missions de surveillance est élaborée sous le contrôle du CGVN de Conflans-Sainte-Honorine. Baptisée AQUAZONE, cette mission garantit une réactivité optimale des unités ainsi qu’une utilisation rationnelle des personnels et des moyens des cinq bassins fluviaux Seine, Rhin, Nord, Moselle et  Rhône-Saône.

Contrôle fluvial à Vienne
Intervenants : Commandant Laurent Iltis Commandant de la compagnie de gendarmerie de Vienne, Mathieu Bourrette Procureur de la République de Vienne, Rémy Chatagnon
Source : France3 Alpes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.