Auraient-ils négocié la peau de Favier ?

Profession Gendarme a lu pour vous sur LagrogneGend :”Auraient-ils négocié la peau de Favier ?”

Que vont faire les Gendarmes ? Vont-ils laisser faire sans réagir ? 

Le Général FAVIER a défendu ses hommes, ses hommes le défendront-ils ?

Favier

Ici et là, dans la presse, nous apprenons que notre directeur général serait limogé par le gouvernement à la suite de l’affaire de Sirvens.
Il ne faut pas s’y tromper, le départ de Denis Favier de la direction de la Gendarmerie sera un choc pour lequel le gouvernement n’est pas armé. C’est lui qui sombrera dans une erreur pareille.
La remise en cause  du Général par les politiciens qui se disent écologistes pour occuper une position sociale qu’ils n’auraient pas ailleurs alors qu’ils ne sont que l’émanation d’une extrême gauche brutale ne se passera pas sans conséquences.
Il ne faut pas s’y tromper, aux yeux de la population, il s’agira de la confrontation entre la France honnête et respectueuse des lois face à des marginaux qui utilisent la violence et l’occupation d’une partie de la République pour contester la démocratie.
Favier est bien plus qu’un directeur de la Gendarmerie comme un autre, il est le symbole de la République propre face à des « gangsters ».
Mes mots sont pesés, le mouvement zadiste s’étend dans le pays et prend des proportions inquiétantes au point qu’il ne peut être considéré autrement que comme un mouvement insurrectionnel aux termes de la loi.
Je vous rappelle les actes constitutifs d’une menée insurrectionnelle décrite par l’article 412-4 du code pénal :
1° En édifiant des barricades, des retranchements ou en faisant tous travaux ayant pour objet d’empêcher ou d’entraver l’action de la force publique ;
2° En occupant à force ouverte ou par ruse ou en détruisant tout édifice ou installation ;
3° En assurant le transport, la subsistance ou les communications des insurgés ;
4° En provoquant à des rassemblements d’insurgés, par quelque moyen que ce soit ;
5° En étant, soi-même, porteur d’une arme ;
6° En se substituant à une autorité légale.
Il s’agit d’un crime puni de quinze ans de réclusion criminelle et de 225 000 euros d’amende pour chacun des protagonistes.
Un parti politique qui soutient un tel mouvement comme le fait le parti EELV se met dans l’illégalité et ses représentants doivent être poursuivis pour le soutien ouvert apporté aux insurgés.
Que fait la justice ? Où sont nos procureurs ? Où est le ministre de la justice ?
Face à ces insurgés nous n’avons eu qu’une seule personnalité qui a osé se dresser pour défendre les principes de la République. C’est le Général Denis Favier. Il a mouillé la chemise et si l’on en croit l’article cité en introduction, son sort a été scellé par un politicien dans un vil accord avec le soutien des insurgés.
L’attitude du Général Favier nous laisse penser qu’effectivement le juste est abandonné, encore une fois par les politiciens socialistes qui ont de plus en plus de mal à cacher le cancer de la corruption qui ronge ce parti politique.
Cazeneuve compte sur le temps pour mettre en application  les termes secrets du contrat passé avec les criminels, mais son calcul est mauvais. Le temps ne fera rien à l’affaire …..
Dans la situation actuelle la moindre étincelle mettra le feu, et après Soubelet, les gendarmes n’accepteront pas une nouvelle humiliation.  Vous avez déjà vu 30 000 gendarmes dans les rues de France, je vous prédis qu’ils seront 100 000 si Cazeneuve et ses amis insurgés osent s’attaquer à Favier. Et encore une fois les gendarmes auront toute la population derrière eux.
N’ayez pas la mémoire courte, contrairement à vos amis, les gendarmes ne vivent pas que pour une position sociale, ils vivent pour des principes et des valeurs, des vraies, profondément ancrées qui les conduisent quelques fois jusqu’à la mort.
Les gendarmes ne vont pas s’endormir Monsieur Cazeneuve, ils ont l’habitude de veiller et d’attendre pour intervenir, c’est leur métier.
Partez Monsieur Cazeneuve, retournez à vos comptes, à vos chiffres, ne voyez-vous pas que vous êtes en décalage complet dans ce pays en crise.
Le ministre de l’intérieur ferait bien mieux de s’occuper à ne pas transformer les juifs du pays en cible privilégiée par des mesures symboliques déplacées au parlement plutôt que s’en prendre à un homme digne qui n’a pour objectif personnel que de servir son pays.
jmestries
Source : LaGrogneGend
Dernière mise à jour : Le Directeur général de la Gendarmerie, le Général FAVIER a lui même démenti cette rumeur ( voir le lien )

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *