Attentat de Trèbes : les propos de l’ancien candidat de Dives-sur-Mer Stéphane Poussier font scandale

Stéphane Poussier, originaire de Dives-sur-Mer, ancien candidat de la France Insoumise dans le Calvados, se réjouit sur Twitter de la mort du gendarme après l’attentat de Trèbes.

Stephane-Poussier-854x570Stéphane Poussier était candidat aux couleurs de la France Insoumises pour les législatives de 2017 dans le Calvados. (©Le Pays d’Auge)

Ses propos ont créé une véritable déferlante ce samedi 24 mars 2018 sur la twittosphère : Stéphane Poussier, ancien candidat de la France insoumise dans la 4e circonscription du Calvados en 2017, originaire de Dives-sur-Mer (Calvados) fait l’apologie du terrorisme sur son compte Twitter, après les attentats de Trèbes ayant tué quatre personnes, dont un gendarme colonel.

A 10h51, Stéphane Poussier tweete  : « A chaque fois qu’un gendarme se fait buter, et c’est pas tous les jours, je pense à mon ami Rémi Fraisse … Là c’est un colonel, quel pied ! Accessoirement, encore un électeur de macron en moins ».

A chaque fois qu’un gendarme se fait buter, et c’est pas tous les jours, je pense à mon ami Rémi Fraisse …
Là c’est un colonel, quel pied !
Accessoirement, encore un électeur de macron en moins. https://t.co/gDuXWnocwh

— stéphane poussier φ (@stephanpoussier) March 24, 2018

Deux heures plus tard, il récidive avec : « Les léche-culs qui chougnent sur la mort d’un colonel de gendarmerie, quittez ma page ! Adieu »

Les léche-culs qui chougnent sur la mort
d’un colonel de gendarmerie,
quittez ma page !
Adieu

— stéphane poussier φ (@stephanpoussier) March 24, 2018

Les réactions ne sont pas fait attendre. En quelques heures, son premier tweet comptabilisait plus d’un millier de commentaires d’internautes offusqués par ces propos. La France Insoumise la première, comme le rapporte Le Huffington Post.

Christophe Blanchet, député REM de la 4e circonscription du Calvados, a lui aussi réagit sur Twitter :

Capture d’écran 2018-03-25 à 12.44.20En fin de journée, son compte Twitter a été suspendu. Mais sur Facebook, Stéphane Poussier se défend : « Je fais l’objet d’une campagne de harcèlement faute de ne pas être un gendarme ! J’ai tout enregistré, numéros, insultes, menaces de mort. Du coup j’ai emprunté le fusil d’un copain. Si il m’arrive malheur, j’accuse la gendarmerie ! »

Capture d’écran 2018-03-25 à 12.47.17

Capture d’écran 2018-03-25 à 12.48.25

Stéphane Poussier n’en est pas à son premier coup d’éclat. En 2013, il s’était déshabillé au centre des impôts de Dives sur-Mer pour protester contre le paiement de sa taxe d’habitation et de la redevance audiovisuelle.

Source : Actu.fr

Lire également :

Le Figaro : Un ex-candidat LFI se réjouit de la mort du gendarme Arnaud Beltrame

RTL : Un ex-candidat de La France insoumise se réjouit de la mort d’Arnaud Beltrame

Français RT : Attentat de Trèbes : un ex-candidat La France insoumise prend son «pied» après la mort du gendarme

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.