Attaque de Villejuif : surveillance renforcée dans des commissariats après la libération de la compagne de l’assaillant

Dans une conversation téléphonique, la compagne du meurtrier de Villejuif aurait projeté « de se rendre dans un commissariat avec un couteau à la main afin de se faire tuer ».

20713143Des forces de l’ordre à L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne), ville où l’assaillant à l’arme blanche de Villejuif a été abattu par la police, le 3 janvier 2020. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

La surveillance a été renforcée à l’accueil des commissariats de Palaiseau et des Ulis (Essonne) après la libération, mercredi 8 janvier, de la compagne de l’assaillant de Villejuif (Val de Marne), selon une note que franceinfo a pu consulter.
Marie M., la compagne de Nathan C., l’assaillant qui a commis, vendredi 3 janvier,un attentat à l’arme blanche faisant un mort et deux blessés avant d’être abattu par la police, avait été placée en garde à vue mardi pour « association de malfaiteurs à but terroriste ».

Aucun trouble psychiatrique

Dans une conversation téléphonique, placée sur écoute, elle a prévenu une interlocutrice qu’elle avait « l’intention de se rendre dans un commissariat avec un couteau à la main afin de se faire tuer ». Interpellée mardi à son domicile de Palaiseau, elle a confirmé ses propos avant d’être présentée à un psychiatre. Ce dernier n’ayant décelé « aucun trouble particulier », elle a été libérée.

En conséquence, les policiers des commissariats de Palaiseau et des Ulis sont appelés à la plus grande vigilance aux abords et dans l’enceinte des commissariats mais aussi lors des interventions policières « jusqu’à nouvel ordre ».

Par ailleurs, les fonctionnaires assurant l’accueil des commissariats sont priés d’utiliser le détecteur de métaux sur toutes les personnes désirant pénétrer dans les lieux.

Source : France TV Info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.