Armée, gendarmerie : depuis les attentats, les candidats se bousculent

Au centre de recrutement de l’armée de terre, en gendarmerie, les attentats de Paris ont fait affluer les demandes d’informations. Pour autant, tous ne deviendront pas militaires.

Depuis les attentats de Paris, le nombre de demandes d’informations a explosé aussi bien au centre de recrutement de l’armée qu’en gendarmerie.

« Nous enregistrons au minimum deux fois plus de prises de contact. Le téléphone sonne régulièrement, les messages Internet sont particulièrement nombreux et les visites spontanées au sein du centre sont très régulières », explique l’adjudant-chef Mathieu, chef du Centre d’information et de recrutement des forces de l’armée (Cirfa) de terre de Laon. Un responsable qui veut toutefois tempérer certaines ardeurs…

Source et suite : L’Union

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.