Ardennes : une enquête ouverte après la disparition d’une jeune femme

Par | Publié le 23/04/2013 à 06h38

Des gendarmes

 

Des gendarmes Crédit : AFP

Le parquet de Charleville-Mézières a ouvert une enquête après la disparition inquiétante depuis le 16 avril d’une jeune femme de 21 ans. Sa voiture a été retrouvée en Belgique, tout près de la frontière, totalement calcinée. Anaïs est partie sans affaires personnelles, sans papiers et sans moyens de paiement.

Où est passée Anaïs Guillaume ? Cette jeune femme de 21 ans, originaire des Ardennes, n’a plus donné signe de vie depuis le mardi 16 avril. Elle était partie chez son petit copain dans le village voisin. Elle l’a quitté en pleine nuit pour rentrer chez ses parents à Blagny, près de Sedan. Depuis, sa famille n’a plus de nouvelle.

Recherches vaines

Le parquet de Charleville-Mézières a ouvert samedi dernier une enquête après cette disparition inquiétante. Son véhicule calciné avait été découvert deux jours plus tôt par les policiers belges, à l’orée du bois de Chameleux, dans la commune de Florenville-sur-Semois, à moins de cinq kilomètres de la frontière française. Le numéro de châssis a permis de confirmer l’identité de sa propriétaire.

Côté belge, la fouille des lieux dans un rayon d’un kilomètre et demi autour de la voiture, n’a rien donné. Les gendarmes, dont une équipe cynophile, ont ratissé sur trois kilomètres la forêt le long de la frontière côté français. En vain également. Les perquisitions dans plusieurs domiciles se sont aussi révélées infructueuses.

Son téléphone ne répond plus

“Son téléphone portable, qui était systématiquement sur répondeur, a permis à un moment aux enquêteurs d’orienter par géolocalisation leurs recherches du côté de la frontière belge, mais depuis, on est sans nouvelle”, a expliqué Daniel Bouriaud, le procureur de Charleville-Mézières.

L’enquête a été confiée à la gendarmerie de Carignan
, dans les Ardennes. Si vous avez des éléments susceptibles de faire avancer les investigations, vous pouvez appeler le 03 24 22 09 22.

Pour Valérie, sa fille qui venait d’achever un contrat saisonnier dans une usine de chocolat, n’est pas du genre à fuguer. “On est dans le néant total, a-t-elle confié au micro RTL de Franck Antson. On ne sait pas, on a cherché partout, auprès de ses amis. Même si elle allait dormir chez son copain, elle rentrait tout le temps, ou alors elle envoyait un message”.

Source : RTL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *