Antrain. La brigade de gendarmerie déplacée à Maen-Roch

antrain-la-brigade-de-gendarmerie-deplacee-maen-roch.RoutageAllDMAPhotosServeurV3Le lieutenant Iglésia a rappelé que les interventions étaient plus élevées à Maen-Roch qu’à Antrain. Claudine Clossais, le maire, a évoqué la réalisation d’une commune nouvelle. | Photo : Ouest-France

Au cours des vœux de la municipalité, le maire d’Antrain, Claudine Clossais, a annoncé le départ de la brigade de gendarmerie vers Maen-Roch, en juillet 2018.

Vendredi 5 janvier, Claudine Clossais, le maire d’Antrain, avait convié les habitants à la cérémonie des vœux, au Cercle antrainais.

La première annonce a concerné la brigade de gendarmerie. Au 1er juillet, elle quittera la caserne d’Antrain. Les effectifs seront déplacés vers la brigade de Couesnon Marches de Bretagne, à Maen-Roch. « Ce transfert permettra de mieux répondre à la gestion des interventions, mais aussi aux contraintes en matière de ressources humaines», a déclaré l’édile.

Selon le lieutenant Iglésia, cette nouvelle organisation concentrera les moyens sur un seul site. « Nous renforcerons aussi la sécurité des militaires de la brigade, car les patrouilles pourront se faire à trois. »

Regroupement de communes

Le rapprochement d’Antrain, La Fontenelle, Saint-Ouen-la-Rouërie et de Tremblay est sur les rails pour former une commune nouvelle. « Les conseils municipaux en ont délibéré favorablement », a expliqué le maire.

Dès le 1er janvier 2019, ces quatre communes n’en formeront plus qu’une. « Elles renforceront ainsi leur position au sein de l’intercommunalité. Le projet est clair avec une même vision du territoire, pensé et réfléchi par des élus de terrain qui se connaissent déjà et ont l’habitude de travailler en équipe. »

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.