Aire-sur-la-Lys La nouvelle gendarmerie devrait (enfin) voir le jour

Le dossier traîne depuis dix-sept ans, il est enfin lancé. La parcelle censée accueillir la future gendarmerie d’Aire-sur-la-Lys, appartenant auparavant à l’ex-communauté de communes du pays d’Aire, a été cédée par la CAPSO au bailleur Habitat Hauts-de-France.

La nouvelle gendarmerie devrait abriter les logements de plus d’une vingtaine d’officiers et sous-officiers. PHOTO ILLUSTRATION PASCAL BONNIERE

La nouvelle gendarmerie devrait abriter les logements de plus d’une vingtaine d’officiers et sous-officiers. PHOTO ILLUSTRATION PASCAL BONNIERE

La communauté d’agglomération du pays de Saint-Omer (CAPSO) a voté la cession de la parcelle d’1,5 hectare, prévue pour accueillir la nouvelle gendarmerie d’Aire-sur-la-Lys. Cette parcelle située rue du Portugal appartenait auparavant à l’ex-communauté de communes du pays d’Aire (CCPA). Ce projet de construction, initié en 2000 par l’ex-CCPA, avait dû être enterré à plusieurs reprises.

Une livraison espérée en 2020

Le bailleur SA Habitat Hauts-de-France s’en saisit, et le ministère de l’Intérieur a «  donné son feu vert  », se félicite le président François Decoster. Le maire d’Aire-sur-la-Lys, Jean-Claude Dissaux, indique vouloir voir les maisonnettes prêtes pour le début de l’année 2020 : «  Il faut un an, pour instruire le dossier administratif et demander les permis de construire, puis un an de travaux  », a-t-il précisé, en marge du conseil municipal d’Aire-sur-la-Lys, le 23 novembre.

«  Loger nos gendarmes dans de bonnes conditions nous tient à cœur  », a-t-il ajouté. Les logements concerneraient une vingtaine d’officiers et sous-officiers.

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.