Agen. Le conducteur se présente ivre chez les gendarmes

«J’ai cru à une farce quand la gendarmerie m’a appelée», raconte Sophie Grolleau, l’avocate du prévenu jugé hier dans le cadre de la comparution immédiate.

 

On peut la comprendre. Elle a déjà défendu à plusieurs reprises l’homme de 52 ans pour des faits similaires à ceux qui lui étaient reprochés : la conduite sous l’empire d’un état alcoolique. Mais, cette fois, il a gagné le pompon quand le 11 août dernier il se présente à la gendarmerie de Marmande pour récupérer la voiture de sa fille dont le véhicule avait été immobilisé.

 

À 10h30, le taux affiché est de 0,64 mg

 

Son comportement incite les gendarmes à lui faire subir un éthylotest. Il s’avère positif : à 10h30, le taux affiché est de 0,64 mg .

 

Il reconnaît que pour venir, c’était lui qui conduisait la voiture de sa femme. Il venait de repasser en avril son permis, annulé lors d’une précédente condamnation.

 

Il admet avoir bu une dizaine de bières tard dans la nuit. Le parquet, tenant compte des multiples condamnations en récidive, requérait 12 mois de prison dont 8 mois avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans avec obligation de soins.

 

Le tribunal a maintenu le prévenu en détention, le condamnant à 4 mois de prison et il ne pourra repasser son permis, annulé automatiquement, que dans six mois.

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *