Affaire Maëlys. Une audition du suspect reportée, les recherches s’intensifient

  • Une audition prévue cette semaine par les juges d'instruction de l'homme suspecté d'avoir enlevé la petite Maëlys lors d'un mariage, fin août en Isère, a été reportée à la demande de son avocat.
    Une audition prévue cette semaine par les juges d’instruction de l’homme suspecté d’avoir enlevé la petite Maëlys lors d’un mariage, fin août en Isère, a été reportée à la demande de son avocat. | AFP
Prévue cette semaine, une audition avec les juges d’instruction de l’homme suspecté d’avoir enlevé la petite Maëlys lors d’un mariage, fin août en Isère, a été reportée à la demande de son avocat. C’est le parquet de Grenoble qui l’a indiqué ce vendredi. Dans le même temps, des recherches avec un chien spécialisé dans la recherche de restes humains sont en cours près du lieu de la disparition.Il devait revoir les juges pour la première fois depuis sa mise en examen, le 3 septembre dernier. L’audition attendra. Le rendez-vous prévu cette semaine avec les juges d’instruction de Nordhal L., le principal suspect dans l’enquête sur l’enlèvement de la petite Maëlys à un mariage dans l’Isère, fin août, a été reporté. Le parquet de Grenoble l’a fait savoir ce vendredi.

Cet ancien militaire, âgé de 34 ans et présent au mariage le soir de la disparition de l’enfant, est écroué au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier. Il est désormais défendu par Me Alain Jakubowicz, qui se refuse pour l’instant à toute communication et a demandé le report de cette audition parce qu’il « n’était pas en possession de l’entier dossier », selon M. Coquillat, le procureur de la République à Grenoble.

« Il n’y a rien de déterminant »

Le suspect nie avoir enlevé la fillette de 9 ans avec laquelle il a reconnu avoir parlé lors de la fête, dans la nuit du 26 au 27 août, à Pont-de-Beauvoisin. Une trace ADN de Maëlys a été retrouvée dans sa voiture. Depuis, la région a été passée au peigne fin. Les enquêteurs de la gendarmerie ont notamment sondé de nombreux points d’eau. En vain.

« Bien que l’audition n’ait pas eu lieu, les investigations se poursuivent tant sur le terrain que dans l’exploitation de données. Ça n’a jamais cessé et pour autant, il n’y a rien de nouveau, de déterminant en tout cas », a précisé Jean-Yves Coquillat.

Lire aussi. Disparition de Maëlys. Les parents appellent le suspect à « révéler ce qu’il sait »

Le magistrat, qui avait démenti le 23 septembre des informations selon lesquelles la voiture du suspect avait été flashée durant la nuit de la disparition de l’enfant, a aussi rappelé vendredi que les « violations répétées du secret de l’instruction » nuisaient au bon déroulement de l’enquête. « Si les auteurs de ces violations sont découverts, je les poursuivrai pénalement », a-t-il assuré.

Des recherches au lac d’Ayguebelette ce vendredi

En septembre, le démenti du procureur était intervenu alors qu’une image du véhicule, captée par une caméra de vidéosurveillance privée la nuit de la disparition de l’enfant, était bien en cours d’analyse. Les enquêteurs étudient notamment une « forme blanche » – la couleur de la robe que Maëlys portait au mariage – sur le siège passager.

Selon les informations du quotidien local Le Dauphiné Libéré, de nouvelles recherches sont en cours ce vendredi, au lac d’Ayguebelette, près des lieux du mariage. Elles mobilisent une équipe du centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie, spécialisée dans la recherche de restes humains. Avec un chien « capable de détecter les restes humains, qu’ils soient brûlés ou enterrés », précise, de son côté, France 3 Alpes. « L’animal est très prisé et n’avait pas encore pu être amené sur les lieux des recherches, jusqu’à aujourd’hui. »

Outre les eaux usées prélevées, toujours d’après Le Dauphiné, les enquêteurs « s’intéressent de très près » aux filtres des aspirateurs de la station de lavage où Nordahl L. a passé du temps à laver son véhicule de fond en comble au lendemain de la disparition de Maëlys.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.