Affaire Maëlys. Les ex-compagnes du suspect avaient « peur de lui »

Les gendarmes, lors des recherches menées pour retrouver la petite Maëlys, le 6 septembre 2017 dans les Gorges de Chailles à Saint Béron, en Savoie.

Les gendarmes, lors des recherches menées pour retrouver la petite Maëlys, le 6 septembre 2017 dans les Gorges de Chailles à Saint Béron, en Savoie. | JEFF PACHOUD / AFP

Les jeunes femmes qui ont partagé la vie de Nordhal L. ont décrit aux enquêteurs un homme au profil inquiétant qui les « harcelait » et les « traquait ».

« Manipulateur », « menteur » et « violent ». C’est ainsi que les anciennes compagnes de Nordhal L., entendues par les gendarmes de la section de recherches de Grenoble, ont décrit le principal suspect dans la disparition de la petite Maëlys, 9 ans.

D’après France 3 Auvergne-Rhônes-Alpes, qui cite vendredi 22 septembre, une source proche de l’enquête, elles avaient « très peur de lui ». Le Dauphiné Libéré affirme que l’ancien, militaire, âgé de 34 ans, se serait montré très violent, notamment lors des ruptures amoureuses. « Elles racontent toutes la même chose : Nordahl les traquait, les harcelait, les suivait en voiture pour tenter de les percuter », affirme le journal qui ajoute : « l’une de ces jeunes femmes aurait même confié avoir été emmenée dans les bois par Nordahl » pour s’expliquer.

Selon France Info, Nordhal L. obligeait par ailleurs les femmes qu’il a fréquentée « à faire certaines choses et les filmait sans leur consentement. » Il aurait posté sur internet les vidéos de ces ébats. Selon France 3, « les femmes concernées se sont rapprochées de l’avocat du suspect pour que les documents soient retirés du web ».Nordahl L, 34 ans, a été mis en examen le 3 septembre pour « enlèvement et séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans » puis placé en détention. Il continue de nier toute implication dans la disparition de la fillette.

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.