Adieu commissariat bonjour gendarmerie…

Le commandant de police Francis Ollivier a passé le flambeau au lieutenant de gendarmerie Laurent Barraja, « patron » de la nouvelle brigade territoriale autonome de Romorantin.

Le commandant de police Francis Ollivier a passé le flambeau au lieutenant de gendarmerie Laurent Barraja, « patron » de la nouvelle brigade territoriale autonome de Romorantin.

Hier soir, c’est en toute discrétion que l’hôtel de police a définitivement fermé ses portes. La sécurité est désormais assurée par la brigade territoriale.

Une page s’est tournée hier soir pour Romorantin et ses policiers. Sans tambours ni trompettes cette fois. Après la médiatique visite du ministre de l’Intérieur, jeudi, c’est en toute discrétion que les policiers ont passé le relais aux gendarmes. Le sous-préfet Gueydan, le colonel Valynseele et le commissaire Perrault étaient néanmoins présents dans la cour de feu le commissariat pour ce moment « historique » pour la ville. A 18 h tapantes, les gendarmes ont pris possession des bâtiments de la rue du Four-à-Chaux. Les quelque quinze fonctionnaires de police, encore présents pour assurer la sécurité publique et terminer le déménagement, ont quitté définitivement les locaux, la tête pleine de souvenirs avec un pincement au cœur que certains ont eu bien du mal à dissimuler. « Je tenais à leur rendre hommage car ils ont fait un excellent travail », a souligné le commissaire Perrault. Les nouvelles affectations des policiers tombant au 1er septembre, les gendarmes de la brigade territoriale autonome ont pris le relais avec deux jours d’avance sur la date officielle du redéploiement. Cette nuit, la sécurité des Romorantinais et celles des sept autres communes de leur ressort ont donc été assurées par les militaires…

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *