ADEFDROMIL… transformation réussie ! (Adefdromil-Aide aux victimes)

L’Association de Défense des Droits des Militaires (ADEFDROMIL) se transforme et devient ADEFDROMIL-Aide aux victimes.

Profession-Gendarme qui a lu pour vous le communiqué  de l’ADEFDROMIL sur son site,

souhaite à cette association une aussi belle réussite que  lors des 14 dernières années.

Adefdromil

 

L’Adefdromil se transforme en association d’aide aux victimes. (Jacques Bessy, Président de l’Adefdromil-Aide aux victimes)

Lors de l’assemblée générale extraordinaire, qui s’est tenue à Paris, samedi 5 décembre, des modifications substantielles de l’objet social de l’Adefdromil ont été adoptées à l’unanimité.

L’association historique fondée par le Capitaine MichelBavoil en 2001, tire ainsi les conséquences de l’adoption de la loi autorisant les militaires et réservistes en activité de service à créer des associations professionnelles nationales de militaires, qui pourront dialoguer avec le ministre et ses représentants.

L’Adefdromil a donc décidé, sur proposition de son président, le Colonel e.r Jacques Bessy, de se concentrer sur son cœur de métier : l’aide aux victimes militaires ou anciens militaires ayant quitté récemment le service actif.

C’est ainsi que le nom de l’association est désormais Adefdromil – Aide aux victimes.

L’objet social de l’Adefdromil- Aide aux victimes a, quant à lui, été modifié et complété pour tenir compte de ce changement d’orientation.

Les cinq premiers alinéas de la définition de l’objet social sont désormais ainsi rédigés (les modifications ou ajouts sont en rouge) : « L’Association a pour objet l’étude et la défense des droits attachés à la condition militaire, des intérêts matériels, professionnels et moraux, collectifs ou individuels des militaires ou personnels servant sous statut militaire et relevant du code la défense, de leurs familles et de leurs ayants-droit et ayants cause. Elle assure l’information et l’orientation de ses adhérents et sympathisants.

L’Association aide, soutient et conseille les militaires ou personnels servant sous statut militaire et relevant du code la défense, leurs familles, leurs ayants droit et ayants cause s’agissant de toutes les problématiques liées à leur statut.

L’Association aide, soutient et conseille les victimes de crimes ou de délits de quelque nature qu’ils soient, commis dans l’exercice des fonctions, à l’occasion du service ou en raison de leur qualité de militaire. Elle propose à toutes les victimes une écoute privilégiée afin d’appréhender ses difficultés et lui offrir une information quant à ses droits, mais également un accompagnement notamment administratif et technique.

A cette fin, elle assiste notamment les victimes dans les démarches liées à l’obtention de la protection fonctionnelle qui leur est due par l’Etat.

Elle peut orienter les victimes vers les services de professionnels spécialisés dans le but d’établir une véritable prise en charge de l’ensemble des besoins de la victime.

Parallèlement à cette évolution de l’objet social, le traitement des dossiers des victimes adhérant à l’association va leur permettre de bénéficier d’une consultation par un cabinet d’avocats.

Enfin, un projet de soutien psychologique est à l’étude.

L’Adefdromil – Aide aux victimes est donc moins que jamais un « groupement professionnel à caractère syndical » désormais reconnu et autorisé par la Cour Européenne des Droits de l’Homme par ses décisions du 2 octobre 2014, mais beaucoup plus une association d’aide aux victimes.

Source : ADEFDROMIL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.