A votre santé ! Pfizer prévoit de vendre 54 milliards de dollars de vaccins et pilules anti-Covid en 2022

Publié le 9 février 2022 par Olivier Demeulenaere

Le groupe pharmaceutique américain Pfizer prévoit d’écouler cette année pour 32 milliards de dollars de son vaccin contre le Covid-19 développé avec BioNTech ainsi que pour 22 milliards de dollars de sa pilule destinée à traiter le Covid.

L’entreprise a déjà largement profité du vaccin qu’il a développé en partenariat avec la biotech allemande BioNTech sous le nom de Comirnaty, en en vendant pour 36,8 milliards de dollars en 2021. 

Son chiffre d’affaires a bondi de 95%, à 81,3 milliards de dollars, et son bénéfice net a plus que doublé, à 22 milliards de dollars. 

Pfizer prévoyait début 2021 de vendre pour seulement 15 milliards de dollars de son vaccin anti-Covid avant de relever ses prévisions plusieurs fois. Il a annoncé en janvier avoir lancé un essai clinique visant à en tester un version visant spécifiquement le variant Omicron. 

Quant à sa pilule anti-Covid, un traitement commercialisé sous le nom de Paxlovid autorisé fin décembre aux Etats-Unis, Pfizer en a déjà vendu 72 millions de dollars en 2021.

Les prévisions pour 2022 sont basées sur les contrats et engagements pris fin janvier et pourraient donc encore augmenter. 

Pfizer s’attend au total à un chiffre d’affaires compris entre 98 et 102 milliards de dollars pour cette année et à un bénéfice ajusté par action compris entre 6,35 et 6,55 dollars, ce qui un peu en dessous des prévisions. 

Les analystes s’attendaient aussi à un chiffre d’affaires un peu plus élevé fin 2021. 

L’action reculait de près de 4% dans les échanges électroniques précédant l’ouverture de la séance à Wall Street. 

Sur le seul quatrième trimestre, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 23,8 milliards de dollars et dégagé un bénéfice net de 3,4 milliards de dollars. 

AFP/ Orange, le 8 février 2022

Rappels :

Pfizer en mode pédophile : dès 6 mois !

Par peur des effets nocifs de ses injections à répétition? Pfizer souhaite un vaccin à dose annuelle

Complètement paumé, Delfraissy fait du vaccin une sorte de médicament !

Oui Josie, tu peux faire confiance à Pfizer… Les yeux fermés !

Non aux vaccins issus de fœtus humains avortés

Source : Olivier Demeulenaere

Répondre à Georges-Dominique Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.