À l’assaut ! Français et Britanniques débarquent en Bretagne Sud Griffin Strike a eu lieu en 2016. Catamaran est le premier exercice bi-national conduit en France dans le cadre du CJEF.

f4ff1d6fa362b5e39a354b37f21a4ddf-francais-et-britanniques-l-assaut-de-la-bretagne-sud

 

Griffin Strike a eu lieu en 2016. Catamaran est le premier exercice bi-national conduit en France dans le cadre du CJEF. | MOD

 

Philippe CHAPLEAU.

Un grand exercice amphibie franco-britannique baptisé Catamaran 2018 est lancé ce vendredi. Il va culminer à partir du 8 mai avec un assaut aéroterrestre dans le Morbihan et des phases de combat autour de Meucon et de Coëtquidan.

C’est une petite armada aéronavale qui se met en place actuellement autour de La Rochelle et du port de La Pallice. Le port charentais accueille le détachement de transit Atlantique du 519e Groupe de Transit maritime et constitue la plateforme maritime stratégique Atlantique, la seule capable de permettre l’embarquement et le débarquement d’importantes forces militaires.

Des forces amphibies françaises et britanniques se rassemblent donc actuellement à La Pallice. Un Bâtiment de projection et de commandement français, le Tonnerre, et la frégate Jean-Bart, ainsi que les chasseurs de mines Cephée et Andromède, le HMS Chiddingfold (de la Royal Navy) comptent parmi les 14 bâtiments engagés dans la manœuvre baptisée Catamaran 2018.

Du côté des forces terrestres, ce sont toutes les unités de la 9e brigade d’infanterie de marine qui sont déployées : marsouins du Mans (2e RIMa) et de Vannes (3e RIMa), sapeurs d’Angers (6e RG), artilleurs de Rennes (11e RAMa), cavaliers d’Angoulême, transmetteurs de Poitiers… Les Britanniques vont engager une compagnie d’infanterie légère de la 3e brigade commando Royal Marines, une section de reconnaissance et de renseignement de cette brigade et deux hélicoptères CH-47 Chinook.

D-Day le 8 juin !

Jusqu’au 7 juin, ces forces vont préparer leur mission principale : un assaut amphibie sur les côtes du Morbihan où des unités des forces spéciales vont opérer du 6 au 8, en amont du débarquement sur la plage de Suscinio, dans la presqu’île de Rhuys.

699b64ba1279afd20be826c3644ba499-francais-et-britanniques-l-assaut-de-la-bretagne-sud_0
Le BPC Tonnerre sera le fer de lance de la force amphibie. | Marine nationale

 

La phase d’exercice en terrain civil, qui débutera donc par un débarquement amphibie à partir du 8 juin, se poursuivra par une manœuvre mobile vers les camps de Meucon et de Coëtquidan jusqu’au 12 juin. Cette phase se clôturera par une nouvelle manœuvre mobile vers les plages pour conduire un rembarquement, qui sera achevé le 14 juin.

Catamaran 2018 verra la participation de plus de 2 000 hommes et femmes, dont 1 350 au sein de la force débarquée équipée de 181 véhicules militaires (dont 43 blindés à roues), 14 bâtiments de surface (dont trois bâtiments britanniques et, du côté français, le BPC Tonnerre avec la frégate Jean-Bart, les BCR Somme et Marne, la frégate La Motte-Piquet, la Fremm Aquitaine et deux chasseurs de mines) et 10 détachements aéronautiques provenant de la Marine nationale (des Atlantique 2 de Lann-Bihoué), de l’aviation légère de l’Armée de terre (six hélicoptères du 5e RHC), de l’armée de l’Air (Alphajet d’appui tactique) et de la Royal Air Force.

L’exercice, qui s’inscrit dans le cadre de la montée en puissance de la force expéditionnaire conjointe interarmées franco-britannique, la Combined Joint Expeditionnary Force (CJEF), « a pour objectif principal est d’entraîner les armées françaises et britanniques à la planification puis la conduite d’une opération amphibie dans un environnement comportant une menace aérienne et sous-marine », explique-t-on à l’état-major de la marine. L’exercice permettra d’avancer vers l’opérationnalisation de la CJEF, prévue à l’horizon 2020. En 2016, un exercice similaire a eu lieu au Royaume-Uni, baptisé Griffin Strike.

Il y aura donc du spectacle dans le ciel et au large des côtes vendéennes et morbihanaises dans les prochains jours. Attention : le ciel sera encombré et des mesures ont été mises en place par la DGAC. Le Service de l’Information Aéronautique a récemment annoncé la mise en place de huit zones réglementées temporaires (ZRT) en FIR Bordeaux LFBB et FIR Brest LFRR. Elles seront en vigueur du mardi 5 juin au mercredi 13 juin. Voir ici pour les détails.

Source : Ouest-France

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.