À la gendarmerie, une activité judiciaire en hausse

L'inspection annoncée de la gendarmerie s'est déroulée à la salle des fêtes de Cressensac.
L’inspection annoncée de la gendarmerie s’est déroulée à la salle des fêtes de Cressensac.
 

L’inspection annoncée de la communauté de brigades de la COB de Souillac, Martel et Vayrac, placé sous le commandement du lieutenant Claude Grialou de Souillac, a été faite cette année à la salle des fêtes de Cressensac, jeudi 12 janvier, en présence du maire Guy Louradour, des élus, du chef d’escadron de Gourdon Christophe Massot et de son adjoint Michel Delthil. Le lieutenant Claude Grialou a débuté l’inspection annoncée par les présentations des nouveaux gendarmes affectés à Souillac, Vayrac et Martel.

«L’activité judiciaire a été plus importante que l’année précédente, précise le lieutenant Claude Grialou. Ce sont plus de 1 000 interventions qui ont été faites en 2016, dont près de 140 pour les accidents», ajoute-t-il. Le personnel de la communauté de brigade a permis de doubler l’arrestation d’auteurs de cambriolages qui cette année sont en diminution grâce aux investigations et préventions pour lutter contre les vols à la roulotte. Face à la recrudescence des accidents, la verbalisation des infractions graves génératrices d’accidents (comme la vitesse) à plus que doubler. Au niveau de Souillac, la collaboration gendarmes et police municipale fonctionnent très bien.

Ils avaient commis plus de 20 délits

Lors de cette inspection, les élus ont été très attentifs aux faits de délinquance qui se déroulent sur leurs communes. Le lieutenant Claude Grialou précise : «Une équipe de voleurs originaires de Souillac a été arrêtée dernièrement. Elle était composée de cinq jeunes, dont des mineurs, qui sévissaient sur le secteur et qui ont commis plus de 20 délits. Sur les communes de Vayrac et les Quatre-Routes, des voleurs ont été aussi arrêtés.»

Pour clôturer cette inspection qui s’est déroulée avec 28 élus présents dont 25 gendarmes, un pot de l’amitié a été offert par la municipalité du village.

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.