A Domfront, le capitaine Gilles Couëtoux du Tertre à la tête de la compagnie de gendarmerie

Le capitaine Gilles Couëtoux du Tertre succède au commandant Laurent Caudan, aux fonctions de commandant de la compagnie de gendarmerie de Domfront (Orne) depuis le 1er aout 2018.

A 35 ans, le chef d’escadron, Gilles Couëtoux du Tertre dirige 95 gendarmes répartis dans 3 communautés de brigades (Domfront, Flers et La Ferté-Macé), le PSIG (Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) et la brigade de recherches.

 Je coordonnerai toutes ces unités et poursuivrai les actions pour faire baisser la délinquance et assurer la sécurité des citoyens en axant sur le contact avec la population grâce à la mise en place de la police de sécurité du quotidien qui commence à porter ses fruits

En phase d’observation

S’il est pour l’instant dans une phase d’observation, l’officier se dit « serein » sur sa fonction. Quelques jours avant son départ, le commandant Laurent Caudan lui a fait connaître le fonctionnement de la compagnie et des unités. Il lui a également conseillé de s’appuyer sur l’expérience du capitaine Barbot, son adjoint.

L’officier explique :

Ma fonction est variée, avec beaucoup de travail administratif, la gestion des carrières des militaires mais je compte consacrer également du temps avec les unités et faire du terrain. Je suis passé par tous les grades avec l’expérience de l’humain et de la gendarmerie

Etre bienveillant avec ses hommes

Dans les semaines à venir, le capitaine va recevoir individuellement les officiers des Cob et les 95 gendarmes de la compagnie. « Je veux être bienveillant avec mes hommes et leur faciliter leur travail en leur donnant les moyens pour leur permettre de réussir leurs missions », précise-t-il.

Ses prochaines actions consisteront à gérer des manifestations comme le feu d’artifice du 15 août et la foire de Montilly-sur-Noireau début octobre.

Natif de Fougères, Gilles Couëtoux du Tertre a vécu à Angers. Il est marié et a quatre enfants scolarisés à Domfront.

Le capitaine Gilles Couëtoux du Tertre.

Le capitaine Gilles Couëtoux du Tertre. (©Le Publicateur Libre)

Un homme de terrain
Après sa formation de gendarme et de sous-officier à l’école de Châteaulin, le capitaine Gilles Couëtoux du Tertre a été muté à l’escadron de gendarmerie mobile de Satory à Versailles de 2005 à 2008. Suite à un concours en mobile, il a effectué des missions en Côte d’Ivoire et en Corse notamment. Après deux ans à l’école de Melun, il intègre le peloton d’intervention de la Garde républicaine du 1er régiment de Nanterre, en charge de la sécurité à l’Elysée et participe à des missions de lutte contre l’orpaillage en Guyane ainsi qu’à des interpellations dans le cadre d’enquêtes judiciaires. En 2014, il est nommé au Peloton spécialisé de protection de la gendarmerie de Flamanville pour s’occuper de la sécurité de la centrale nucléaire et mène des opérations d’interpellation jusqu’à son affectation à Domfront le 1er août 2018.

Source : Actu.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.