À 8 et 10 ans, ils sont conduits à la gendarmerie par leurs parents pour avoir joué avec le feu

À 8 et 10 ans, ils sont conduits à la gendarmerie par leurs parents pour avoir joué avec le feu 

Un incendie sans gravité se déclare mardi soir dans un local à poubelles d’un immeuble de l’agglomération de Bourges. Mais les pompiers sont obligés d’intervenir. Les parents des auteurs, deux enfants de 8 et 10 ans, les conduisent à la gendarmerie pour avouer leurs méfait.

L’incendie qui s’est déclaré hier dans un immeuble de l’agglomération berruyère n’a pas de causé de dégâts outre-mesure : un carton de vêtements brûle dans le local à poubelles. 

Mais l’incident oblige toutefois les pompiers à se déplacer et à maîtriser rapidement le sinistre sans avoir recours à des évacuations de locataires.

L’âge des deux auteurs interroge, puisque ce sont deux enfants, âgés de huit et dix ans qui ont joué avec le feu, dans tous les sens du terme. L’incendie aurait pu avoir des conséquences matérielles plus graves.

Les parents des chérubins ont cru bon de les confronter à leur propre bêtise incendiaire en les emmenant à la brigade de gendarmerie pour qu’ils avouent, eux-mêmes, leur coupable jeu.
En France, un mineur de 13 ans ne peut être condamné à une peine, mais il n’en est pas moins responsable de ses actes, selon l’ordonnance du 2 février 1945 sur l’enfance délinquante. Le passage, dans les locaux de la gendarmerie aura-t-il l’effet pédagogique escompté, au point que les enfants seront désormais vaccinés de ce genre d’expérience à haut risque ?

Source : Le Berry

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.