75e anniversaire du Débarquement. Un effort logistique hors normes chez les gendarmes

0cf79bef621f6577916353c792676257-75e-anniversaire-du-debarquement-un-effort-logistique-hors-normes-chez-les-gendarmesUne équipe du Service de soutien de projection opérationnel de la gendarmerie s’est installée pour quelques jours, dans un entrepôt près de Caen. Elle est à même de remplacer rapidement un vêtement ou un accessoire, comme ici pour des gendarmes mobiles. | OUEST-FRANCE

Au-delà des missions de sécurisation confiées aux milliers de gendarmes déployés pour le 75e anniversaire du Débarquement entre le Calvados et la Manche, ce sont des hommes et des femmes qu’il faut nourrir et loger.

Le 75e anniversaire du Débarquement, près des côtes normandes, c’est un vaste dispositif de sécurité, de Caen à la mer.

Chez les gendarmes, la mobilisation de plus de 3 000 mobiles (l’équivalent des CRS) et de nombreuses unités extérieures (motards, Garde républicaine, équipes cynophiles, GIGN…) entraîne en parallèle une organisation logistique hors normes.

Pour manger ?

Rien que pour le 6 juin, ce seront 5 000 paniers-repas qui seront distribués aux gendarmes. Ils ont été préparés dans une base de soutien logistique, à laquelle Ouest-France a eu exceptionnellement accès.

Elle est discrètement installée dans deux vastes entrepôts près de Caen. Les 5 000 repas ont été confectionnés à partir d’une trentaine de palettes. Une cantine provisoire qui centralise aussi bouteilles d’eau ou papier toilette, par exemple.

Pour dormir ?

L’hébergement des gendarmes, surtout les mobiles, est éclaté sur plusieurs dizaines de sites : internats, centre de vacances, hôtels… Un dispositif réglé depuis plusieurs mois, avec la minutie qui sied aux militaires.

Pour se changer ?

À la base de soutien logistique proche de Caen, la gendarmerie a aussi prévu une sorte de vestiaire : le Service de soutien de projection opérationnel a dépêché une équipe avec des caisses entières de vêtements, de plastrons, d’accessoires… « Si un gendarme déchire son gilet pare-balles ou abîme une genouillère en tombant, il doit pouvoir la remplacer très vite », explique un des responsables de la base.

Une équipe du Service de soutien de projection opérationnel de la gendarmerie s’est installée pour quelques jours, dans un entrepôt près de Caen. Elle est à même de remplacer rapidement un vêtement ou un accessoire, comme ici pour des gendarmes mobiles. | OUEST-FRANCE

Pour se garer ?

La même base, dans ce double entrepôt loué pour un mois, sert à stationner les imposants véhicules blindés sur roues des gendarmes mobiles. Ou les camions Drap : Dispositif de retenue autonome du public. Ils peuvent déployer de grandes barrières sur vérins hydrauliques pour barrer une rue ou circonscrire une zone.

D’autres véhicules, comme tout un bataillon de motos, y sont également garés.

Dans un entrepôt loué près de Caen, la gendarmerie a stationné des véhicules prévus pour le 75e anniversaire du Débarquement. | OUEST-FRANCE
Dans un entrepôt loué près de Caen, la gendarmerie a stationné des véhicules prévus pour le 75e. Dont ces impressionnants véhicules blindés sur roues. | OUEST-FRANCE

Pour communiquer ?

Là aussi, la gendarmerie a mis le paquet, cette dans sa caserne au sud de Caen. Plusieurs pièces ont été transformées en postes de commandements, pour suivre le déroulement des événements et synchroniser, à la minute près, chaque convoi officiel.

Le poste de commandement (PC) opérationnel, à la gendarmerie de Caen. | OUEST-FRANCE

Une véritable ruche qui va bourdonner jusqu’au 7 juin 2019.

75e anniversaire du Débarquement. Un effort logistique hors normes chez les gendarmes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.