18 Août 2008 à 15h30 locales, Souviens toi !!!

18 Août 2008 à 15h30 locales, vallée d’Uzbin, province Surobi, Afghanistan :

Gregoire Nicolas 25 ans Caporal-chef,

Baouma Melam 22 ans Caporal,

Buil Damien 31 ans Sergent,

Chassaing Kevin 19 ans Première classe,

Gaillet Damien 20 ans Caporal,

Le Pahun Julien 19 ans caporal,

Rivière Anthony 22 ans caporal,

Taani Alexis 20 ans caporal,

Penon Rodolphe 40 ans Caporal-chef,

Devez Sébastien 29 ans Adjudant.

Ces 10 soldats sont tombés au combat le 18 août 2008 en Afghanistan, lors d’une mission de patrouille d’un col dans la vallée d’Uzbin. Ces dix morts allaient réveiller la France et lui faire découvrir que depuis 2001 notre pays était en guerre. Pourtant 15 autres militaires avait péri dans ce pays avant eux, mais dans une indifférence quasi écœurante.

Ces dix hommes faisaient partie d’une colonne qui a été envoyée en mission avec un manque de préparation et d’appui. Aucune préparation de renseignement, aucun appui aérien prévu. La menace que représentaient les talibans n’était pas encore prise au sérieux, il est vrai que les seuls qui avaient vraiment eu à pâtir de leurs actes étaient les États Unis d’Amérique ! Le contingent Français était au côté de nos alliés plus par solidarité politique que par désir d’en découdre vraiment. Cette légèreté aura des conséquences en pertes humaines.

18 août 2008, une date importante dans l’histoire des opérations extérieures, il faut remonter à l’attentat du Drakkar le 23 octobre 1983 pour trouver une journée aussi funeste pour nos troupes. 10 tués parmi les 90 du conflit Afghan, et les 627 tués des opérations extérieures Française.

Si vous oubliez un soldat tombé au combat pour votre pays, vous le tuez une seconde fois.

Cela fait 8 ans maintenant qu’ils sont tombés, le chef d’état-major des armées de l’époque coule des jours heureux à la Grande Chancellerie, et le président de l’époque songe à continuer une carrière politique. Les Français se reposent au soleil des éprouvants attentats des dernières semaines en comptant les breloques des jeux de Rio.

Les familles des 10 morts d’Uzbin elles, attendent toujours de savoir ce qui s’est vraiment déroulé ce soir du 18 août 2008, et nos camarades OPEX attendent toujours un mémorial à Paris ou ils pourront se souvenir de leurs camarades tombés pour la France.

Source : Page Facebook Union des Invalides Anciens Combattants et Victimes de Guerre de Sarrebourg

Souviens toi !  Morts pour la France !!!

Mort pour la France

 

 

Répondre à BUIL CHANTAL Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.