11 kilos de bijoux en or saisis par les gendarmes auvergnats

C’est un véritable trésor qu’ont découvert les gendarmes dans le cadre d’une enquête sur une série de cambriolages en Auvergne, après l’interpellation d’un receleur dans le Nord de la France. Reste à retrouver désormais les propriétaires des bijoux volés.

Dans les sacs à scellés, des bijoux en or saisis par les gendarmes attendent leurs propriétaires. Un joli butin découvert lors de l'interpellation d'un receleur présumé dans le Nord de la France © Photo Région de Gendarmerie d'Auvergne

© Photo Région de Gendarmerie d’Auvergne Dans les sacs à scellés, des bijoux en or saisis par les gendarmes attendent leurs propriétaires. Un joli butin découvert lors de l’interpellation d’un receleur présumé dans le Nord de la France

11 kilos de bijoux en or dissimulés dans un véhicule… C’était en février dernier, dans le Nord de la France. Un homme soupçonné de recel est interpellé. Les gendarmes découvrent un joli magot en sa possession : des montres, des chaînes, des gourmettes et même un lingot. Mis en examen et placé en détention provisoire, l’individu est soupçonné de “réaliser régulièrement un circuit de collecte et de paiement de bijoux sur tout le territoire national”, explique la gendarmerie dans un communiqué.

Un joli coup de filet pour la section de recherches de Clermont-Ferrand 

Tout a commencé en 2012, avec l’interpellation de plusieurs personnes impliquées dans une centaine de cambriolages de résidences en Auvergne. Suite à cela, la section de recherches de Clermont-Ferrand ouvre une nouvelle enquête et se met sur les traces d’un receleur de bijoux volés “d’envergure nationale“. Ce sont ces investigations qui ont conduit à l’interpellation d’un homme en février dernier. Et à la découverte des bijoux volés.

Identifier les propriétaires

Dans le cadre de l’enquête, près de 1500 bijoux correspondant à une quinzaine de kilos sont mis en ligne sur le site internet de la Gendarmerie Nationale. Un outil qui a déjà permis l’identification de nombreux propriétaires, lors d’une précédente saisie. La restitution pourra ainsi être ordonnée par la justice au terme de l’enquête. Pour tout renseignement ou souhait de reconnaissance de bijoux volés (entre avril et juin 2012 et entre novembre 2012 et février 2013), il suffit de cliquer dans les sous-rubriques “bijoux, horlogerie et montres”.

Source et vidéo : FR3 Auvergne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *