1 000 euros de dons pour les Gendarmes du cœur

1 000 euros de dons pour les Gendarmes du cœur
Catherine Bassaluy, Jean-Marc Boissenot, Annick Mourlon, le colonel Bréart de Boisanger et le gendarme Allard. ©

Ph. Francesca Fa

Jean-Marc Boissenot, président de la Cave coopérative viticole de Port-Sainte-Foy, et père du chanteur Grégoire, était heureux de remettre deux chèques, vendredi, aux Gendarmes de cœur. C’est justement Grégoire qui avait demandé à son public, lors d’un concert en juin, d’acheter la bouteille anniversaire pour les 80 ans de la Cave, dont une partie du prix était reversée à cette association.

Le colonel Antoine Bréart de Boisanger, commandant du groupement de gendarmerie de la Dordogne, a ainsi reçu deux chèques de 500 euros chacun, des mains de Catherine Bassaluy, représentant le Crédit Agricole, et d’Annick Mourlon, pour la Banque populaire. Le gendarme Allard, du Peleton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) de Nontron, basé à Ribérac, transmettra les chèques à l’association dont il est délégué pour la Dordogne. C’est la gendarmerie de Vélines qui avait organisé l’événement.

Les Gendarmes de cœur sont présents partout en France et soutiennent financièrement des familles de militaires de la gendarmerie décédés, les enfants grièvement malades, ainsi que des gendarmes qui connaissent des difficultés suite à un accident ou à une longue maladie. La Dordogne, particulièrement affectée, compte actuellement quatre familles aidées.

106 familles ont à ce jour été soutenues au niveau national par l’association, qui a reçu plus de 617 000 euros de dons depuis sa création en décembre 2005. Michel Scat, fils de militaire et lui-même handicapé, en est le fondateur et le président. L’association compte environ 1 500 gendarmes adhérents, dont chacun verse 15 euros de cotisation annuelle, et les bienfaiteurs non militaires peuvent prendre contact avec leur brigade qui leur indiquera la marche à suivre.

Source : Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.