Wirwignes : aidés par leurs voisins, des agriculteurs neutralisent cinq individus en pleine récolte sur leurs terres

Fraises

Dimanche soir, cinq individus se sont introduits illégalement dans une exploitation agricole située à Wirwignes. Ils ont été interpellés par les propriétaires, aidés d’une quinzaine de voisins. La gendarmerie est intervenue.

Il y a quelques semaines, le village de Wirwignes a adhéré aux Voisins Vigilants, un dispositif porté par la gendarmerie dont l’objectif est de prévenir la délinquance et lutter contre le sentiment d’insécurité. La chaîne de vigilance a donc porté ses fruits…

Patrice et Christophe Leleu étaient sur leurs gardes depuis quelques jours. À plusieurs reprises, un véhicule de couleur verte, une Volkswagen Coccinelle, a été signalé par les riverains de la rue de Lombarderie. Dimanche, vers 20 h 30, quand cette voiture a été repérée devant la Ferme de la Lombarderie, les agriculteurs ont très vite compris que des personnes mal attentionnées s’étaient introduites dans leur exploitation. « On a immédiatement appelé la gendarmerie », souligne Christophe.

« Le principe de la tenaille »

Avec plusieurs voisins, les deux frères décident de bloquer l’accès de la rue pour éviter toute fuite. « On a mis un tracteur en travers et on s’est positionné autour de la ferme. Le principe de la tenaille. » Les agriculteurs ont interpellé les individus dans leurs champs de fraises, les ont gardés sous la main avant l’arrivée de la gendarmerie. « Ils avaient démarré l’un de nos tracteurs et étaient en train de cueillir des fruits et dégrader nos cultures. Des tunnels ont aussi été abimés et sont aujourd’hui hors d’usage. » Sous les yeux de tout un quartier, les cinq individus ont été embarqués.

Ce lundi, le GAEC de la Lombarderie a déposé plainte à la gendarmerie. « Ce n’est pas pour la valeur, mais pour le principe. Il faut respecter le travail. Ils se sont introduits illégalement dans une propriété privée et ont commis des dégradations. J’espère que ça leur servira de leçon et que ça permettra à d’autres de se tenir à carreau. »

De notre correspondant J-F.L.

Source :  La Semaine dans le Boulonnais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>