Voile islamique en entreprise : la justice annule le licenciement d’une salariée

2149745462

PORT DU VOILE – Dix ans après son avoir été licenciée pour avoir refusé d’enlever son voile islamique, une employée obtient gain de cause. La cour d’appel de Versailles a annulé ce jeudi son licenciement et condamné l’entreprise, s’alignant avec un arrêt de la cour de Cassation qui avait été jusqu’à interroger la justice européenne dans ce dossier.

Il est donc légal de porter le voile islamique dans une entreprise privée. C’est ce qu’a décidé la cour d’appel de Versailles ce jeudi, en donnant raison à une salariée licenciée en 2009 pour avoir refusé de retirer son foulard islamique.

Les magistrats ont annulé son licenciement et condamné la société à payer 15.234 euros à titre d’indemnité à son ancienne employée, a indiqué une source judiciaire à l’AFP.
Embauchée en 2008 en tant qu’ingénieure dans la société de conseil informatique Micropole, l’employée portait déjà son voile. Un an plus tard, en 2009, une entreprise chez qui elle intervenait exige qu’elle ne le porte plus durant leurs rencontres, ce qu’elle refuse. Elle se fait alors licencier. Les prud’hommes et la cour d’appel considèrent ce licenciement comme fondé « sur une cause réelle et sérieuse », avant que l’affaire (…)

Lire la suite et vidéo : LCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>