Visite officielle au poste de gendarmerie provisoire

Dans une ambiance plutôt décontractée, le général Renaud a salué un par un  les gendarmes du poste provisoire ainsi que le policier municipal et l'agent de surveillance de la voie publique.

Dans une ambiance plutôt décontractée, le général Renaud a salué un par un les gendarmes du poste provisoire ainsi que le policier municipal et l’agent de surveillance de la voie publique. |

Mardi matin, le poste provisoire de gendarmerie de Trébeurden a reçu la visite du général Hervé Renaud, commandant de gendarmerie de la région Bretagne et des forces de gendarmerie de la zone ouest, accompagné du lieutenant-colonel Vauthier, commandant en second du groupement de gendarmerie des Côtes-d’Armor.

Plusieurs officiers à la retraite, les colonels Pasquiou, Maffard, Gabbardo et Quentel étaient également présents pour accueillir le général, ainsi que le maire Alain Faivre et les agents de police municipaux.

« Les enjeux des postes de gendarmerie provisoires sont importants. Il s’agit d’assurer une sécurité optimale et un contact de proximité sur des communes qui voient leur population multipliée par cinq ou dix en période estivale », explique le général Renaud.

Cette visite en début de saison permet de prendre le pouls auprès des personnels d’active et de réserve, et de faire un point sur leur installation et leur activité.

Prévention de l’alcoolémie et surveillance de proximité

« La priorité du poste est la prévention et la surveillance de proximité, avec pour cheval de bataille la lutte contre l’alcoolémie », explique le lieutenant Roger, adjoint au major Prigent de la brigade perrosienne, dont dépend le poste.

En effet, avec la réouverture des Chandelles, après dix mois de fermeture, la mairie, les services de gendarmerie ainsi que les actuels gérants de la discothèque travaillent de concert autour du sujet. La bonne visibilité des patrouilles sur la commune a d’ailleurs déjà permis de constater une diminution des incivilités.

Trois officiers d’active ont été détachés de leurs brigades pour la saison, ainsi que quatre réservistes : « les moyens sont mis en place afin d’accomplir les missions de prévention sur les zones sensibles ». Quand au rattachement du poste à la brigade de Perros, « cela répond à une mesure d’organisation pertinente qui porte ses fruits, puisque les délais d’intervention sont moindres à présent », souligne le lieutenant-colonel Vauthier.

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>