VIDEO. Méru : ils braquent une bijouterie et tombent sur les gendarmes

Méru. La bijouterie Fouchet, située place de l’Hôtel-de-ville, a été braquée ce mercredi par deux hommes à moto. LP/F.C.

Ils ont laissé le moteur de la moto allumé. Leurs pas se sont ensuite dirigés vers la bijouterie Fouchet So Or, dans le centre-ville de Méru, ce mercredi, peu après 11 h 30. « L’un a donné de grands coups de pied dans la porte », lâche un témoin. Puis les deux hommes, tout de noir vêtu, casques de moto sur la tête, ont fait irruption dans la bijouterie. Ils ont été interpellés lors de leur fuite par les gendarmes.

Devant deux vendeuses, une cliente et un commercial qui n’ont pas été blessés, les malfaiteurs munis de massettes ont dévalisé la plupart des vitrines, mettant les bijoux et les montres dans deux sacs de sport. « Ils ont tout pété », relate un badaud.

Les braqueurs ont été stoppés dans leur élan quelques mètres plus loin en tombant face à face avec les gendarmes, rue Mouflette. LP/F.C.

Trois à quatre minutes plus tard, les deux braqueurs sont sortis très tranquillement du magasin. Sous les yeux interloqués de passants, ils ont grimpé sur la Triumph Tiger et sont repartis en empruntant la place de l’Hôtel-de-ville, d’ordinaire piétonne. Rue Boudeville, ils tombent nez à nez avec une voiture de gendarmes. « Ils ont fait demi-tour », relate une vendeuse qui assiste à la scène.

 

Les deux jeunes, originaires de Montataire, prennent la rue Mouflette. Une voiture de gendarmes arrivait également. Les deux véhicules se percutent. Les braqueurs prennent la fuite à pied, abandonnant leur butin au pied de la moto. « Il y a en un qui s’est mis à courir, qui est tombé, qui s’est relevé », poursuit la vendeuse. Un gendarme interpelle l’un des motards. Le second sera retrouvé en train de grimper sur le toit de l’ancienne Maison des associations, rue Pasteur. Il ne manifeste aucune résistance lorsque les policiers municipaux le saisissent.

Placés en garde à vue, les deux jeunes âgés de 23 et 24 ans n’ont pas nié leur implication. Mercredi, le butin était toujours en cours d’évaluation. La bijouterie avait, le reste de la journée, baissé rideau. « La jeune employée est particulièrement choquée », observe Lydie Ledard, adjointe au commerce. En 2011 déjà, la bijouterie avait été victime d’un braquage en pleine journée.

Méru : ils braquent une bijouterie armés de massettes

Méru : ils braquent une bijouterie armés de… par leparisien

Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>