VIDEO. Le radar embarqué de la gendarmerie au coeur du chassé-croisé ce week-end

La gendarmerie ne cache pas la plaque d'immatriculation volontairement.

La gendarmerie ne cache pas la plaque d’immatriculation volontairement. Photo Patrice Lapoirie

Tout ce week-end, mais aussi au cours de l’été, la gendarmerie circule à bord d’une voiture tout spécialement équipée pour flasher les excès de vitesse.

C’est la voiture de Monsieur-Tout-le-Monde en quelque sorte.Si vous roulez ce week-end dans les Alpes-Maritimes, à l’occasion du chassé croisé des juillettistes et des aoûtiens, ou cet été, vous la croiserez peut-être.

Cette Dacia Sandero Stepway rouge sillonne les routes et autoroutes du département.

redoutable d’efficacité

Elle est redoutable d’efficacité.

Elle permet en effet de flasher dans les deux sens de circulation sur les départementales, ou en mono voie sur l’autoroute.

Deux véhicules sont affectés à l’Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) des Alpes-Maritimes, trois autres à la police.

Le radar est situé derrière la plaque d’immatriculation avant.

Un capteur infrarouge permet de prendre les photos de nuit: aussi efficace qu’un flash, mais invisible.

A l’intérieur, sur une tablette, grâce à une caméra embarquée, un gendarme peut visualiser la photo du contrevenant et sa vitesse.Le relevé d’infraction est ensuite envoyé directement au Centre de traitement automatisé de Rennes.

Précisons que la gendarmerie n’a pas demandé à ce que la plaque d’immatriculation soit floutée.

Le numéro de la voiture circule en effet déjà sur les réseaux sociaux …

Source : Nice Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>