VIDEO. « Il a été un grand soldat, c’est une réalité » : Emmanuel Macron défend l’hommage au maréchal Pétain rendu aux Invalides

Le président de la République a estimé qu’il n’y avait pas de contradiction avec la condamnation de ses « choix funestes » par la suite.

Fallait-il inclure Philippe Pétain dans la liste des maréchaux de la Première Guerre mondiale à qui un hommage sera rendu, samedi 10 novembre, aux Invalides, dans le cadre du centenaire du 11-Novembre ? « Le maréchal Pétain a été aussi, pendant la Première Guerre mondiale, un grand soldat », a justifié Emmanuel Macron, mercredi 7 novembre, tout en rappelant qu’il avait « conduit à des choix funestes » pendant la Seconde Guerre mondiale.

« J’ai toujours regardé l’histoire de notre pays en face. (…) Je n’occulte aucune page de l’histoire », a encore expliqué le président de la République, qui se trouvait à Charleville-Mézières (Ardennes) pour un Conseil des ministres délocalisé, à propos de cette célébration de Philippe Pétain, qui fut ensuite chef du gouvernement collaborationniste de Vichy (de 1940 à 1944). « Il est légitime que nous rendions hommage aux maréchaux qui ont conduit l’armée à la victoire, comme chaque année », a estimé Emmanuel Macron, précisant que son « chef d’état-major sera présent ».

Un hommage aux chefs militaires de la Grande Guerre prévus samedi

Mardi 6 novembre, le porte-parole des armées, le colonel Steiger, avait annoncé à l’AFP qu’un hommage serait rendu aux chefs militaires de la Grande Guerre, dont les huit maréchaux de Joseph Joffre au chef du régime de Vichy Philippe Pétain, samedi aux Invalides pour le centenaire de l’armistice à l’invitation du chef d’état-major des armées. Il devait s’agir d’une « cérémonie en hommage aux chefs militaires, du caporal au général » qui ne serait pas ouvert à la presse. Emmanuel Macron, chef des armées, ne devait pas y assister lui-même mais être représenté par son chef d’état-major particulier, l’amiral Bernard Rogel.

Toutefois, le colonel Steiger précisait que les chefs de la Grande Guerre qui seront « nommément honorés » samedi par un dépôt de gerbe sont les cinq maréchaux de la Grande Guerre qui ont leur tombeau aux Invalides. Il s’agit des maréchaux Foch, Lyautey, Maunoury, Fayolle et Franchet d’Esperey, le titre de maréchal étant une distinction et non un grade.

« Aucun hommage ne sera rendu à Pétain samedi », assure finalement Griveaux

Face à la polémique, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux s’est fendu tribune, publiée mercredi soir. « Aucun hommage ne sera rendu à Pétain samedi. Il n’en a jamais été question », assure le porte-parole du gouvernement. Benjamin Griveaux ajoute : « Nous avions annoncé que nous honorerions les maréchaux de la Grande Guerre. Certains en ont déduit que Pétain en faisait partie ; ce n’est pas le cas. S’il y a eu confusion, c’est que nous n’avions pas été suffisamment clairs sur ce point. » Et le secrétaire d’Etat précise que « dans les propos qu’a tenus le président, il n’était nullement question d’hommage républicain, mais de vérité historique. »

Source : France TV Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>